2. Dialogues relatifs à la structure de l’image

Les fenêtres suivantes vous permettent de manipuler les structures de l’image, comme les calques, canaux, ou les chemins.

2.1. La fenêtre des calques

Figure 15.1. La fenêtre des calques

La fenêtre des calques

La boîte de dialogue des « Calques » est la principale interface pour modifier et gérer les calques.

2.1.1. Accès au dialogue

La Fenêtre des calques est une fenêtre ancrable, voyez la section Dialogues, fenêtres et onglets sur l’utilisation des ancrages.

Vous pouvez y accéder :

  • depuis le menu de la fenêtre d’image : FenêtresFenêtres ancrablesCalques ;

  • à partir d’un autre dialogue en cliquant sur le petit bouton et en choisissant Ajouter un ongletCalques.

  • depuis le raccourci clavier par défaut : Ctrl+L.

Dans le menu Fenêtres se trouve une liste des fenêtres détachées qui persiste tant qu’il reste au moins une fenêtre ouverte. Vous pouvez ainsi rétablir la fenêtre des Dégradés à partir de cette liste.

2.1.2. Utilisation de la fenêtre des calques

Généralités

Chaque calque apparaît dans le dialogue sous la forme d’une vignette. Lorsqu’une image est constituée de plusieurs calques, ils apparaissent sous la forme d’une liste. Le calque le plus haut dans la liste est le premier visible et le plus bas est le dernier visible, l’arrière-plan. Au-dessus de la liste figure des caractéristiques associées individuellement à chaque calque. En bas de la liste figure des boutons de gestions de la liste des calques. En cliquant-droit sur la vignette d’un calque on fait apparaître le menu local des calques.

Attributs d’un calque

Chaque calque apparaît dans la liste accompagné de ses attributs.

Visibilité du calque

Devant la miniature se trouve une icône en forme d’ œil. En cliquant dessus, vous basculez entre visibilité et invisibilité. (Maj-cliquer sur un œil rend invisibles tous les autres calques).

Enchaîner les calques

Une autre icône représentant une chaîne vous permet de regrouper les calques pour leur appliquer une même action (par exemple avec l’outil Déplacement).

Miniature de calque

Le contenu du calque est représenté dans une miniature. Le maintien du clic gauche pendant une seconde sur cette miniature l’agrandit. Quand le calque est actif, la miniature une bordure blanche. La bordure est noire si le calque est inactif. Quand le calque a un masque, l’élément inactif prend une bordure noire.

Nom du calque

Le principal attribut est le nom du calque. Vous pouvez le modifier par un double clic sur le nom du calque. Vous pouvez aussi utiliser le dialogue « Modifier les attributs du calque » que vous obtenez par un double clic sur la miniature (ou le masque), ou dans le menu contextuel obtenu par clic droit.

[Note] Note

In the case of an animation layer (GIF or MNG), the name of the layer can be used to specify certain parameters : Layer_name (delay in ms) (combination mode), for example Frame-1 (100 ms) (replace). The delay sets the time during which the layer is visible in the animation. The combination mode sets whether you combine the layer with the previous layer or replace it: the two modes are (combine) or (replace).

Caractéristiques des calques

Au dessus de la liste des calques il est possible de spécifier différentes caractéristiques associées au calque actif. Le calque actif est celui qui est surligné en bleu dans la liste. Ces caractéristiques sont : « Mode de calque », « Opacité », « Verrouiller le canal Alpha ».

Mode

Les modes de fusion définissent comment le calque interagit avec les autres calques. Vous pouvez accéder à l’ensemble des modes proposés par GIMP depuis le menu déroulant. Les Modes des calques sont décrits en détail dans Modes de calque.

Opacité

En agissant sur le curseur pour régler l’opacité vous rendez le calque plus ou moins opaque. Avec une valeur d’opacité de 0 vous obtenez un calque transparent totalement invisible. Attention à de ne pas confondre avec le Masque de calque (voir au chapitre Masque de calque) qui permet de gérer la transparence pixel par pixel.

Verrouiller

Vous avez trois possibilités :

  • Verrouiller les pixels : quand cette option est cochée, vous ne pouvez utiliser aucun outil à base de brosse (Brosse, Pinceau, Gomme etc.), ni l’Aérographe ou l’outil de Calligraphie. Ce peut être nécessaire pour les protéger de modifications involontaires.

    Figure 15.2. Verrouiller les pixels

    Verrouiller les pixels

  • Verrouiller la position et la taille : ce bouton bascule active ou désactive la protection des calques contre leur déplacement ou leur modification. Quand ce bouton est activé, vous ne pouvez utiliser aucun outil de transformation (Rotation, Cisaillement, Perspective et autres) ni déplacer le calque.

    Figure 15.3. Verrouiller la position et la taille

    Verrouiller la position et la taille

  • Verrouiller le canal alpha : ce bouton- bascule contrôle le « Verrouillage » de la transparence du calque. S’il est activé, le canal alpha du calque est verrouillé, et rien ne l’affecte. En particulier, tout ce que vous effectuerez sur la partie transparente du calque n’aura d’effet.

    Figure 15.4. Verrouiller le canal Alpha

    Verrouiller le canal Alpha

Figure 15.5. Exemple pour « Verrouiller »

Exemple pour Verrouiller

Le calque actif possède trois bandes horizontales vertes opaques sur un fond transparent. Nous peignons une bande verticale rouge. « Verrouiller » non coché : les zones opaques et transparentes du calque actif sont peintes en rouge.

Exemple pour Verrouiller

« Verrouiller » coché : seules les zones opaques du calque actif sont peintes en rouge. Les zones transparentes sont préservées.


[Astuce] Astuce

Si le nom d’un calque est en gras dans la fenêtre du dialogue des calques, c’est que ce calque n’a pas de canal Alpha.

Gestion des calques

En dessous de la liste des calques une série de boutons permet d’effectuer quelques opérations sur la liste des calques.

Nouveau calque

Ici, vous pouvez créer un nouveau calque. Une fenêtre de dialogue s’ouvre, décrite dans Nouveau calque.

Appuyez sur Maj pour ouvrir un nouveau calque avec les dernières valeurs utilisées.

Nouveau groupe de calques

Permet de créer un nouveau groupe de calques. Un nouveau calque est créé, dans lequel vous pouvez déposer des calques.

Les groupes de calques sont décrits dans Groupes de calques.

Monter le calque

Permet de monter le calque actif d’un rang dans la liste. Appuyez sur Maj pour monter le calque tout en haut de la liste.

Descendre le calque

Permet de descendre le calque actif d’un rang dans la liste. Appuyez sur Maj pour descendre le calque tout en bas de la liste.

[Astuce] Astuce

Pour descendre un calque tout en bas de la liste, il faut doter le calque d’Arrière-plan d’un canal de transparence (dit canal Alpha). Cliquez-droit sur le calque d’Arrière-plan et choisissez Ajouter un canal alpha dans le menu.

Dupliquer le calque

Permet de créer une copie du calque actif. Le nom du nouveau calque est suffixé par un chiffre.

Ancrer le calque

Lorsque le calque actif est un calque temporaire (aussi appelé sélection flottante) signalé par l’icône , ce bouton permet de l’ancrer dans le calque précédemment actif.

Supprimer le calque

Permet de supprimer le calque actif.

Autres fonctions concernant les calques

Vous disposez d’autres fonctions concernant la taille des calques dans le Menu contextuel des calques obtenu par un clic droit dans dialogue des calques et que vous retrouvez dans le sous-menu Calques du menu d’image.

Vous trouverez aussi des fonctions de fusion des calques dans le menu Image.

Cliquer-glisser des calques

Cliquez sur l’icône du calque et maintenez l’appui sur le bouton de la souris : l’icône s’agrandit et vous pouvez la déplacer en faisant glisser la souris.

  • Vous pouvez ainsi déposer le calque ailleurs dans la liste des calques.

  • Vous pouvez aussi déposer le calque dans la Boîte à outils : une nouvelle image contenant uniquement ce calque sera créée.

  • Enfin, vous pouvez déposer le calque dans une autre image : il sera ajouté au-dessus des calques existants dans la pile des calques.

2.1.3. Masques de calque

Figure 15.6. La fenêtre de dialogue « Ajouter un Masque de Calque »

La fenêtre de dialogue Ajouter un Masque de Calque

Généralités

Alors que les masques de sélection (ou masques de canaux) permettent de stocker et de modifier vos sélections, un masque de calque, lui, permet de gérer la transparence d’un calque. Les masques de calque permettent de rendre transparentes certaines parties du calque. C’est comme si vous peigniez le calque avec de la transparence. Ces masques sont surtout utilisés pour fusionner de façon graduelle des objets situés sur des calques différents. Chaque calque peut ainsi être doté d’un masque de transparence, appelé masque de calque. Un masque de calque à la même taille et le même nombre de pixels que le calque auquel il est associé, chaque pixel du masque peut donc être associé à un pixel situé à la même position dans le calque. Le masque est composé uniquement de pixels en tons de gris qui s’étalent sur une échelle de valeur de 0 à 255. Les pixels à O sont noirs et ils donnent une transparence totale au pixel associé dans le calque. Les pixels à 255 sont blancs et ils donnent une opacité totale au pixel associé dans le calque.

Pour créer un masque, commencez par cliquer-droit sur un calque pour afficher le menu contextuel et choisissez Ajouter un masque de calque dans le menu. Une fenêtre de dialogue apparaît, qui permet d’initialiser le contenu du masque :

  • Blanc : Le masque est blanc dans le Dialogue des calques. Il n’est donc pas visible dans la fenêtre d’image puisque peindre un masque de calque en blanc correspond à dé-masquer les pixels de l’image. Vous utiliserez la peinture noire pour rendre des pixels transparents.

  • Noir : Le masque est noir dans le Dialogue des Calques. Le calque est donc totalement transparent dans la fenêtre d’image puisque peindre un masque de calque en noir correspond à rendre les pixels du calque transparents. En peignant avec du blanc, vous effacez le masque et les pixels du calque redeviennent visibles.

  • Canal Alpha : le masque est initialisé en fonction du contenu du canal Alpha du calque. Si le calque contient déjà de la transparence, elle est recopiée dans le masque.

  • Transfert du canal Alpha du calque : fait la même chose que l’option précédente, sauf que le canal Alpha du calque est remis totalement opaque.

  • Selection : the mask is initialized according to pixel values found in the selection.

  • Copie du calque en niveau de gris : le masque est initialisé en fonction de la valeur des pixels contenus dans le calque.

  • Canal : Le masque de calque est initialisé avec un masque de sélection que vous avez créé au préalable, stocké dans le Dialogue des canaux.

  • Invert mask : This checkbox allows you to invert : black turns to white and white turns to black.

Une fois que le masque est créé il est représenté par une vignette à droite de la vignette du calque. En cliquant alternativement sur la vignette du calque puis du masque vous rendez actif soit l’un, soit l’autre. L’élément actif est indiqué par un contour blanc (qui ne se voit pas franchement autour d’un calque ou d’un masque rempli de blanc). C’est là un point important. Gardez toujours la fenêtre de dialogue des calques en vue quand vous travaillez avec un masque, car vous ne pouvez pas savoir, en regardant le canevas, lequel est actif, le calque ou le masque : celui qui est actif est celui qui a une bordure blanche.

Pressing Alt (or Ctrl+Alt and click on the layer mask thumbnail) is equivalent to the Show Layer Mask command : the layer mask border turns to green. If you press Ctrl the border is red and the result is equivalent to the Disable Layer Mask command. To return to normal view redo last operation. These options are for greater convenience in your work.

Exemple de Masque de calque

Figure 15.7. Un calque avec masque de calque

Un calque avec masque de calque

Cette image comporte un calque de fond avec une image de fleur et un autre calque bleu, complètement opaque. Un masque de calque blanc a été ajouté au calque bleu actif. Dans la fenêtre d’image, le calque bleu reste visible car un masque blanc rend visibles les pixels du calque.


Figure 15.8. On peint le masque de calque

On peint le masque de calque

Le masque de calque est activé. On peint ce masque de calque avec de la peinture noire, ce qui a pour effet de rendre le calque transparent : le calque sous-jacent devient visible.