12. Palettes

Une palette est une collection de couleurs différentes. Dans GIMP, les palettes sont utilisées dans deux buts :

A vrai dire, aucune de ces fonctions n’est indispensable dans GIMP : il est possible de faire des choses très compliquées dans GIMP sans avoir recours aux palettes. Mais ce sont quand même des choses qu’un utilisateur averti doit comprendre et un utilisateur moins avancé doit y penser quand il manipule des images au format GIF.

Figure 7.31. Le dialogue des palettes

Le dialogue des palettes

GIMP est livré avec plusieurs douzaines de palettes prédéfinies, et vous pouvez en créer de nouvelles. Certaines de ces palettes sont très utiles, en particulier la palette « Web » considérée comme « à l’épreuve du Web », en ce sens que ses couleurs doivent rester inchangées sur tous les navigateurs. Mais la plupart des palettes semblent avoir été choisies au hasard. Vous pouvez accéder aux palettes disponibles par la fenêtre de Dialogue des Palettes. C’est aussi le point de départ pour créer de nouvelles palettes.

Figure 7.32. L’Éditeur de palettes

L’Éditeur de palettes

Un double-clic sur une des palettes de la fenêtre du Dialogue des palettes ouvre la fenêtre de l’ Éditeur de Palettes qui affiche les couleurs de la palette sur laquelle vous avez cliqué. Vous pouvez alors peindre avec les couleurs de cette palette ; en cliquant sur une couleur de la palette, cette couleur apparaît comme couleur de Premier-plan dans la zone des couleurs de la Boîte à outils. Et un Ctrl-clic placera la couleur comme couleur d’Arrière-plan.

Vous pouvez aussi, comme son nom l’indique, utiliser l’Éditeur de palettes pour changer les couleurs de la palette, à condition que vous ayez créé cette palette vous-même. En effet, vous ne pouvez pas modifier les palettes fournies par GIMP.Néanmoins, vous pouvez les dupliquer pour les éditer.

Quand vous créez des palettes avec l’Éditeur de palettes, elles sont automatiquement enregistrées dans le dossier palettes de votre répertoire personnel. Toutes les palettes situées dans ce répertoire ou dans le répertoire système des palettes de GIMP, sont chargées au démarrage de GIMP et présentées dans la fenêtre de Dialogue des palettes. Vous pouvez ajouter d’autres dossiers aux chemins de recherche des palettes de GIMP grâce à la page Dossiers/Palettes des Préférences.

Les palettes de GIMP sont enregistrées dans un format spécial, avec l’extension .gpl. C’est un format très simple, et ce sont des fichiers ASCII. Si donc vous acquérez des palettes d’une autre source et que vous vouliez les utiliser dans GIMP, il ne devrait pas être trop difficile de les convertir ; jetez simplement un œil à un fichier .gpl quelconque et vous verrez ce qu’il faut faire.

12.1. Palette des couleurs

Pour compliquer les choses,GIMPutilise deux types de palettes. Les plus importantes sont celles présentées dans le Dialogue des palettes : ce sont des palettes indépendantes du type de l’image. Le deuxième type, celui des palette des couleurs, constitue les cartes de couleurs des images indexées. Le nombre maximum de couleurs dans une palette indexée est de 256. Ces palettes s’appellent « indexées » parce que chaque couleur est associée à un numéro d’index. (En fait, les couleurs des palettes ordinaires sont également numérotées, mais les numéros n’ont pas de signification fonctionnelle).

Figure 7.33. La fenêtre de dialogue Palette des couleurs

La fenêtre de dialogue Palette des couleurs

La carte des couleurs d’une image indexée est affichée dans le Dialogue Palette des couleurs , qui ne doit pas être confondu avec le Dialogue des palettes. S’il ne s’agit pas d’une image indexée (.GIF), ce dialogue reste vide.

Vous pouvez néanmoins créer une palette à partir d’une image indexée, comme à partir de n’importe qu’elle image en fait. Pour cela, choisissez « Importer une palette » dans le menu local obtenu par un clic droit sur le Dialogue des palettes, ce qui ouvre une fenêtre vous offrant plusieurs options, dont celle d’importer une palette à partir d’une image. (Vous pouvez aussi importer une palette à partir d’un dégradé.) Cette possibilité est intéressant si vous désirez créer un ensemble d’images utilisant les mêmes couleurs.

Quand vous convertissez une image en mode indexé, une grande part du processus consiste à créer la palette indexée de l’image. Voyez Mode. En bref, vous avez le choix entre plusieurs méthodes, l’une d’entre elles vous permettant d’utiliser une palette spécifique dans la fenêtre de dialogue des palettes.

En somme, les palettes ordinaire peuvent être transformées en palettes indexées lorsque vous convertissez une image en mode couleurs indexées, et les palettes indexées transformées en palettes ordinaires en les important dans le dialogue des palettes.

Figure 7.34. Les fenêtres de dialogue: Palette des couleurs (1) et Palettes (2)

Les fenêtres de dialogue: Palette des couleurs (1) et Palettes (2)