Chapitre 11. Gestion de la couleur avec GIMP

Table des matières

1. Gestion de la couleur dans GIMP
1.1. Problèmes d'une production sans gestion de la couleur
1.2. Production avec gestion de la couleur

1. Gestion de la couleur dans GIMP

Les nombreux dispositifs utilisés pour des productions de dessins ou de photos, comme le appareils photos numériques, les scanneurs, les écrans, les imprimantes etc..., ont leurs caractéristiques propres de reproduction de la couleur. S'il n'en est pas tenu compte lors de l'ouverture, de l'édition et de l'enregistrement, des modifications néfastes pourront être appliquées aux images. Avec GIMP des sorties fiables sont possibles aussi bien pour la « toile » que pour l'impression.

Figure 11.1. Processus de production d'une image

Processus de production d'une image

Production sans gestion de la couleur

Processus de production d'une image

Production avec gestion de la couleur


1.1. Problèmes d'une production sans gestion de la couleur

Le principal problème d'une manipulation d'image sans gestion de la couleur est tout simplement que vous vous ne voyez pas ce que vous faites. Le problème comprend deux points:

  1. Les différences de couleurs peuvent être causées par les caractéristiques des différents appareils tels que les appareils photo numériques, les scanneurs, les écrans ou les imprimantes.

  2. Certains différences de couleur sont inhérentes à l'espace colorimétrique de l'appareil considéré.

L'objectif principal de la gestion de la couleur est d'éviter de tels problèmes. L'approche de la solution du problème implique l'ajout d'une description des caractéristiques colorimétriques de l'image ou de l'appareil.

Ces descriptions sont appelées profil colorimétrique. Un profil colorimétrique est à la base une table de références qui traduit les caractéristiques colorimétriques spécifiques d'un appareil dans un espace colorimétrique ne dépendant pas de cet appareil - appelé l'espace de travail. Toute manipulation de l'image est effectuée dans cet espace de travail. De plus, le profil colorimétrique peut être utilisé pour simuler la façon dont les couleurs devraient apparaître dans cet appareil.

La création de profils colorimétriques est le plus souvent de la responsabilité du fabricant de l'appareil. Pour que ces profils soient utilisables indépendamment de la plate-forme et du système de gestion utilisé, l'ICC (International Color Consortium) a créé un standard appelé ICC-profil décrivant comment les profils colorimétriques sont agencés dans les fichiers et utilisés dans les images.

1.2. Production avec gestion de la couleur

[Astuce] Astuce

La plupart des paramètres et profils décrits ici peuvent être définis dans les préférences du GIMP. Voir Gestion de la couleur pour plus de détails.

1.2.1. En entrée

La plupart des appareils numériques inscrivent un profil colorimétrique dans chaque fichier de photo sans intervention de l'utilisateur. Les scanneurs eux aussi inscrivent leur profil colorimétrique dans les images scannées.

Figure 11.2. Appliquer un profil ICC

Appliquer un profil ICC

Quand vous chargez une image contenant un profil colorimétrique, GIMP propose de convertir le fichier vers l'espace de travail colorimétrique RVB. C'est RVB par défaut et il est recommandé que tout le travail s'effectue dans cet espace colorimétrique. Vous pouvez cependant décider de conserver le profil colorimétrique propre à cette image, l'image sera affichée correctement.

Si pour une raison quelconque un profil colorimétrique n'est pas attaché à une image et que vous sachiez lequel conviendrait, vous pouvez l'assigner manuellement à cette image.

1.2.2. Affichage

Pour obtenir de meilleurs résultats, il est nécessaire d'avoir un profil colorimétrique pour son écran. Si un profil écran est configuré, dans le système ou dans la partie « Gestion des couleurs » de la fenêtre des « Préférences », les couleurs de l'image seront affichées avec plus de précision.

Une des commandes les plus importantes de GIMP pour travailler avec la gestion des couleurs est décrite dans Section 5.9, « Filtres d'affichage ».

Si vous n'avez pas de profil colorimétrique pour votre écran, vous pouvez le créer en utilisant les outils de calibration et de mesure. Pour cela, sur les systèmes UNIX vous devez posséder Argyll Color Management System[ARGYLLCMS] et/ou LProf[LPROF].

1.2.2.1. Calibration et profilage

L'affichage comprend deux étapes : la Calibration et le Profilage. La calibration comprend l'ajustement des contrôles du moniteur tels que Luminosité, température de couleur...etc, qui dépend beaucoup du moniteur particulier. En outre, d'autres ajustements sont dans la mémoire de la carte vidéo pour amener le moniteur dans un état aussi proche que possible du standard. Cette information est stockée dans le profil du moniteur. Sous Windows ou Mac OS, ces informations sont chargées dans la mémoire de la carte vidéo lors du démarrage de l'ordinateur. Sous Linux, vous devez utiliser un programme externe tel que xcalib ou dispwin. (Si on effectue une simple calibration visuelle en utilisant un site Web comme celui de Norman Koren, on peut n'utiliser que xgamma pour charger une valeur gamma.)

La deuxième étape, le Profilage, apporte une série de règles qui permettent à GIMP de traduire les valeurs RVB de l'image en couleurs appropriées sur l'écran, mais il ne change pas les valeurs déjà contenues dans la carte vidéo.

1.2.3. Simulation d'impression

En utilisant GIMP, vous pouvez facilement obtenir un aperçu de ce à quoi ressemblera votre image sur papier. Étant donné un profil pour votre imprimante, l'affichage peut être basculé en mode « Soft Proof ». Dans ce mode d'impression simulée, les couleurs qui ne peuvent être reproduites seront accessoirement remplacées par un gris neutre, vous laissant le soin de corriger ces défauts avant d'envoyer vos images à l'imprimante.