4. Outils de transformation

Figure 14.110. Vue d'ensemble des outils de transformation

Vue d'ensemble des outils de transformation

4.1. Fonctions communes

Au sein de la fenêtre du Dialogue des outils, vous trouvez huit outils de transformation, que GIMP met à votre disposition. Ces outils vous permettront de modifier la présentation de l'image ou d'un de ses éléments, calque, sélection ou chemin. Chacun dispose d'une fenêtre d'options et d'une fenêtre d'information vous permettant d'ajuster les paramètres.

4.1.1. Options

Figure 14.111. Options communes des outils de transformation

Options communes des outils de transformation

Certaines options sont communes à plusieurs outils de transformation. Elles seront décrites ici. Les options plus spécifiques seront décrites avec chaque outil.

Transformer

GIMP vous offre trois boutons vous permettant de choisir sur quel élément d'image l'outil de transformation va agir.

[Note] Note

Gardez à l'esprit que l'option Transformer persiste quand vous quittez l'outil.

  • En activant le premier bouton, , l'outil agira sur le calque actif. Si aucune sélection n'existe sur ce calque, l'outil agira sur l'ensemble du calque.

  • En activant le deuxième bouton, , l'outil n'agira que sur la sélection existante (l'ensemble du calque en l'absence de sélection).

  • En activant le troisième bouton l'outil agira sur le chemin.

Direction

Cette option fixe le sens dans lequel un calque est transformé :

Le mode « Normale (En avant) » transformera l'image de la façon attendue. Il vous suffit d'utiliser les poignées pour effectuer la transformation que vous désirez. Si vous utilisez une grille (voir plus bas), l'image ou le calque sera transformé selon la forme et la position que vous aurez données à la grille.

« Corrective (En arrière) » inverse le sens de la transformation. Surtout utilisée avec l'outil Rotation pour corriger des défauts géométriques (un horizon pas horizontal, un mur pas vertical...). Voyez Section 4.5, « Rotation ».

Interpolation

Cette liste déroulante vous permet de choisir la méthode et donc la qualité de la transformation :

Aucun

la couleur de chaque pixel est établie à partir des pixels voisins dans l'image d'origine. Cela entraîne souvent un effet de crénelage et d'image grossière, mais il s'agit de la méthode la plus rapide. Elle est parfois appelée « Méthode du plus proche voisin ».

Linéaire

La couleur de chaque pixel est calculée comme la couleur moyenne des quatre pixels les plus proches dans l'image d'origine. Le résultat est satisfaisant dans la plupart des cas et est un bon compromis entre la vitesse et la qualité.Cette méthode est parfois appelée « Bilinéaire ».

Cubique

La couleur de chaque pixel est calculée selon la couleur moyenne des huit pixels voisins dans l'image d'origine. Cela donne habituellement les meilleurs résultats, mais au prix d'un long traitement. Cette méthode est parfois appelée « Bicubique ».

LoHalo, NoHalo

Halo est un artéfact pouvant être créé par une interpolation. Il fait penser au halo qui peut apparaître lors de l'utilisation de Section 4.9, « Renforcer la netteté ». Voicu une note de Nicolas Robidoux, le créateur des nouveaux échantillonneurs de GEGL et de GIMP.


                  "Si l'existence d'un halo n'est pas un problème pour vous, 
                  lequel des deux devez-vous essayer en premier ? 
                  (Clairement, si vous voulez minimiser le halo, Nohalo est 
                  celui qui convient)

                  Si vous réduisez une image,, LoHalo est généralement le
                  meilleur.

                  Si votre transformation ne concerne pas une réduction, par
                  exemple, s 'il s'agit d'un agrandissement, d'une rotation ou 
                  d'une perspective conservant dans des zones de l'image une
                  résolution identique ou plus élevée, je préfère Nohalo.
                  Mais, les changements dépendant du contenu de l'image, si
                  par exemple, l'image contient du texte ou des objets y ressemblant
                  ou encore possède des zones ne contenant que peu de couleurs
                  différentes, je bascule sur LoHalo.
                  De même, si l'image est bruitée ou dégradée par des artéfacts
                  de compression (comme le sont la plupart des JPEG trouvés sur 
                  le Web). À l'inverse, si l'image est sans bruit, très légèrement floue
                  (ce qui signifie que si on examine au niveau du pixel, les lignes et
                  les interfaces diffusent sur deux ou plus pixels), et qu'il y a de 
                  délicats teints de peau à préserver, j'essaie Nohalo en premier.
                  En fait, si je m'aperçois que les couleurs ont été bien préservées
                  lors de la transformation d'une image avec LoHalo, je passe
                  aussitôt à Nohalo, même s'il s'agit d'une réduction.

                  En tout cas, ces recommendations ne doivent pas être prises
                  pour évangile. Je dois encore apprendre et arriver à
                  comprendre beaucoup de choses. Par exemple, comment
                  gérer au mieux la transparence et les différents espaces
                  de couleur est une chose sur laquelle je vais certainement
                  réfléchir un bon moment."
                                

Vous pouvez fixer la méthode d'interpolation par défaut dans la fenêtre Préférences : Options des outils.

Rognage

Il se peut qu'après transformation, l'image résultante soit plus grande. Dans ce cas, cette option la découpe aux dimensions de l'image d'origine.

Plusieurs façons de rogner sont à votre disposition :

Ajuster

Figure 14.112. Image originale pour les exemples

Image originale pour les exemples

Image d'origine

Image originale pour les exemples

Rotation appliquée avec « Ajuster »

Image originale pour les exemples

Rotation appliquée avec « Ajuster » et canevas agrandi à la taille du calque


Avec Ajuster : le calque est agrandi pour contenir tout le calque tourné. La nouvelle bordure du calque est visible; l'ensemble du calque devient visible en utilisant la commande ImageAdapter le canevas aux calques

Rogner

Figure 14.113. Exemple pour Rogner

Exemple pour Rogner

Rogner


Avec Rogner : tout ce qui dépasse l'image est supprimé.

Rogner selon le résultat

Figure 14.114. Exemple pour Rogner selon le résultat

Exemple pour Rogner selon le résultat

Rotation de 45° avec Rogner selon le résultat

Exemple pour Rogner selon le résultat

La limite de rognage est marquée de rouge. Aucune zone transparente n'est englobée dans le résultat.


Si cette option est sélectionnée,l'image est rognée de telle sorte que les zones transparentes créées dans les coins par l'opération de transformation ne sont pas englobées dans l'image résultante.

Rogner selon les mêmes proportions

Figure 14.115. Exemple pour Rogner selon les mêmes proportions

Exemple pour Rogner selon les mêmes proportions

Image d'origine

Exemple pour Rogner selon les mêmes proportions

Rotation -22°

Exemple pour Rogner selon les mêmes proportions

Le résultat


Cette option fonctionne comme la précédente, mais s'assure que les proportions de l'image sont maintenues.

Aperçu

Cette option est cochée par défaut : l'image transformée sera visible en cours de transformation par dessus l'image d'origine ou le calque. On trouve aussi un curseur pour régler la visibilité de l'aperçu.

Guides de sélection

C'est une liste déroulante où vous choisissez le type de guides correspondant à la règle de composition que vous voulez utiliser dans la transformation.

Aucun guide

Comme l'indique le nom, aucun guide n'est utilisé.

Lignes de centre

Utilise une ligne verticale et une ligne horizontale se croisant au centre de l'image ou du calque.

Règle des tiers

Divise la surface de transformation en neuf parties égales en ajoutant deux lignes horizontales et deux lignes verticales également espacées. Selon cette règle,les parties les plus intéressantes de l'image doivent être placées aux points d'intersection.

Règle des cinquièmes

Comme la règle des tiers, mais divise la surface en cinq parties.

Sections d'or

Divise la surface en neuf parties en utilisant une formule mathématique qui fait que les petit et moyen segments sont dans le même rapport que les moyen et grand segments.

Lignes diagonales

Divise la surface de tranformation avec des lignes diagonales. Pour plus d'informations, consultez Méthodediagonale.

Nombre de lignes

Dispose une grille avec un nombre égal de lignes horizontales et verticales. Le nombre de ligne est défini par le curseur qui apparaît quand cette option est sélectionnée.

Espacement des lignes

Met en place une grille rectangulaire en utilisant l'espacement des lignes défini par le curseur.

4.1.2. Transformation de chemins

Si vous désirez transformer des chemins, il est possible de le faire en utilisant les outils de transformation.

Figure 14.116. Rotation de chemins

Rotation de chemins

La boite de dialogue des chemins

Rotation de chemins

Mode d'option : Chemin


Une fois le chemin tracé, allez dans le dialogue des chemins et rendez ce chemin visible (icône œil). Choisissez ensuite l'outil de transformation et, dans la partie haute du dialogue des options, cliquez sur l'icône chemin pour indiquer à l'outil d'agir sur le chemin.

Effectuez la transformation de la façon habituelle et confirmez. Il est judicieux de régler les guides sur « Aucun guide » pour rendre le chemin plus reconnaissable.

Quand la transformation est terminée, sélectionnez l'outil chemin et cliquez sur le chemin modifié pour l'activer afin de continuer à travailler dessus.