8.11. Courbes

L’outil Courbes est le plus sophistiqué pour modifier la couleur, la luminosité ou la transparence du calque actif ou de la sélection

8.11.1. Activation de l’outil

Vous pouvez accéder à l’outil de deux façon :

  • Dans le menu d’image en suivant CouleursCourbes…

  • En cliquant sur l’icône d’outil dans la Boîte à outils, si cet outil y a été installé. Pour ce faire, reportez-vous à Section 1.11, « Boîte à outils ».

8.11.2. Options de l’outil « Courbes »

Figure 16.157. La boîte de dialogue « Courbes »

La boîte de dialogue Courbes

Pré-réglages, Aperçu, Diviser la vue

Ces commandes communes aux filtres GEGL sont décrites dans Section 8.1, « Entrées du menu « Couleurs » ».

Canal

Cinq options :

Valeur

La courbe représente la valeur, c.-à-d la luminosité des pixels tels que vous les voyez dans l’image composite.

Rouge ; Vert ; Bleu

La courbe représente la quantité de couleur dans chacun des trois canaux RVB. Ici, sombre signifie peu coloré . Clair signifie très coloré.

Alpha

La courbe représente l’opacité des pixels. Sombre signifie très transparent. Clair signifie très opaque.

Réinitialiser le canal

Ce bouton efface tous les changements effectués sur le canal sélectionné et le remet à ses valeurs par défaut.

Ajuster les courbes en lumière linéaire et Ajuster les courbes perceptuellement

Ces boutons, nouveaux dans GIMP-2.10, vous permettent de basculer entre les modes linéaire et perceptuel (non linéaire).

Boutons Linéaire et Logarithmique

Ces boutons vous permettent de choisir le type linéaire ou logarithmique de l’histogramme. Vous disposez des mêmes options dans la boîte d’options de l’outil. Cet histogramme en grisé n’est pas affiché par défaut.

Zone de modifications principale
  • Le dégradé horizontal : il représente l’échelle tonale d’entrée. Il s’étale de 0 (noir) à 255 (blanc), des Tons sombres aux Tons clairs. Quand vous ajustez la courbe, il se divise en deux ; la partie haute représente la Balance de tonalité du calque ou de la sélection.

  • Le dégradé vertical : il représente la destination, l’échelle de tonalité de sortie. Il s’étale de 0 (noir) à 255 (blanc, des Tons sombres aux Tons clairs.

  • le diagramme : la courbe est tracée sur une grille et va du coin en bas à gauche au coin en haut à droite. La position x/y du pointeur est affichée en permanence en haut à gauche de la grille. Par défaut, cette courbe est une droite parce que chaque niveau d’entrée correspond au même ton de sortie. GIMP place automatiquement une ancre à chaque extrémité de la courbe, pour le noir (0) et le blanc (255).

    Si vous cliquez sur la courbe, un nouveau point est créé. Quand le pointeur de la souris passe au dessus d’un point, il prend la forme d’une petite main. Cliquez et glissez le point pour courber la courbe.

    Si vous cliquez en dehors de la courbe, un point est également créé, et la courbe l’englobe automatiquement. Si vous Ctrl-cliquez en dehors de la courbe, la coordonnée Y saute à la courbe d’origine : c’est particulièrement utile pour ajouter des points à la courbe.

    Les points inactifs sont blancs. Le point actif est noir. Vous activez un point en cliquant dessus. Vous pouvez aussi basculer l’activation avec les touches fléchées Droite et Gauche du clavier.

    Deux points définissent un segment de courbe représentant une gamme de tons dans le calque. Vous pouvez cliquer-glisser ce segment (ce qui crée un nouveau point). Bien entendu, vous pouvez le faire glisser au-delà des points terminaux.

    Pour déplacer un point, il existe plusieurs possibilités de régler finement la position du point.

    • Cliquez-glissez le point.

    • Utilisez les touches fléchées Haut et bas pour déplacer le point verticalement. En maintenant l’appui sur la touche Maj, le déplacement se fait par incréments de 15 pixels.

    • Ctrl + click-and-drag allows you to move the point along the curve in its segment, independently of the pointer position.

    • Une autre façon de déplacer un point, nouvelle dans GIMP-2.10.12, est d’utiliser les boutons compteur d’« Entrée » et de « Sortie » : voir plus bas.

    Pour supprimer toutes les points (sauf ceux des extrémités), cliquez sur le bouton Réinitialiser le canal. Pour ne supprimer qu’une seul point, déplacez-le au-delà d’un point adjacent sur l’axe horizontal.

    Pendant ce temps, sur le canevas, le pointeur de la souris a la forme d’une pipette de prélèvement. Si vous cliquez sur un pixel, une ligne verticale apparaît sur le diagramme, positionnée sur la valeur source de ce pixel dans le canal sélectionné. Si vous Maj cliquez, vous créez un point dans le canal sélectionné. Si vous Ctrl cliquez, vous créez un point dans tous les canaux, y compris éventuellement le canal alpha. Vous pouvez aussi Maj-glisser et Ctrl-glisser pour déplacer la ligne verticale et le point s’affichera quand vous relâcherez le bouton gauche de la souris.

    L’histogramme du calque actif ou de la sélection pour le canal sélectionné est représenté en gris. Ce n’est qu’une référence et il n’est pas mis à jour pendant le traitement.

Entrée, Sortie

Ces boutons compteurs permettent de régler les coordonnées du point sélectionné numériquement et précisément si nécessaire.

Type

Les points de contrôle peuvent être Lisse (par défaut : tous les points sont lisses) ou Coin. Ces points Coin donnent des angles aigus. Il s’affichent sous forme de losange. Vous pouvez basculer entre Lisse et Coin pour le point sélectionné.

Type de courbe
Lissé

L’option Lisse concerne l’ensemble de la courbe, et pas seulement le point sélectionné comme ci-dessus.

Main levée

Avec ce mode, vous pouvez tracer une ligne brisée que vous lissez ensuite en cliquant sur le Type de courbe Lisse.

8.11.3. Utilisation de l’outil « Courbes »

8.11.3.1. Résumé et formes de base

Nous créons des points et des segments sur la courbe et nous les déplaçons pour mettre en forme la courbe. Cette courbe mappe les tons d’« entrée » du calque actif ou de la sélection vers les tons de « sortie ».

Manière de travailler de l’outil Courbes

Déplacer le point d’un pixel vers le haut rend ce pixel plus clair.

Déplacement du point vers le haut

Rendre la courbe plus horizontale

Le fait de rendre la courbe plus horizontale oblige l’ensemble de la gamme de tons d’entrée à occuper une gamme de tons de sortie rétrécie.

L’histogramme montre la compression des pixels dans l’intervalle de sortie. Les pixels les plus sombres et les plus clairs disparaissent et le contraste diminue.

Figure 16.158. Rendre la courbe plus horizontale

Rendre la courbe plus horizontale

Rend la courbe plus horizontale

Rendre la courbe plus horizontale

Histogramme résultant


Rendre la courbe plus verticale

Déplacer le point terminal haut vers la gauche et le point terminal bas vers la droite a le même effet que déplacer le curseur blanc vers la droite dans l’outil Niveaux : tous les pixels dont la valeur est supérieure au point blanc (partie plate de la courbe) deviennent blancs (ou plus colorés ou plus opaques selon le canal sélectionné). Tous les pixels dont la valeur est inférieure au point noir (courbe aplatie en bas) deviennent noir (noirs ou complètement transparents). Les pixels correspondants aux points de la courbe déplacés vers le haut deviennent plus clairs. Les pixels correspondant aux points de la courbe déplacés vers le bas deviennent plus sombres (flèches vertes). Tous ces pixels seront répartis sur l’ensemble de la gamme de tons de sortie.

L’histogramme montre l’étendue des valeurs, de Noir (0) à Blanc (255) : le contraste est augmenté. Comme le canal Valeur est sélectionné, les changements affectent tous les canaux de couleur et les couleurs se renforcent.

Figure 16.159. Rendre la courbe plus verticale

Rendre la courbe plus verticale

Rend la courbe plus verticale

Rendre la courbe plus verticale

Résultat et son histogramme


8.11.3.2. Cas pratiques
Inverser les couleurs

Courbe inversée

Le noir devient blanc (pleine couleur / pleine opacité). Le blanc devient noir (noir, pleine transparence). Tous les pixels acquièrent le couleur complémentaire. Pourquoi ? Parce que soustraire les valeurs de canal de 255 donne la couleur complémentaire. Par exemple : le bleu ciel 19;197;248 donne 255-19; 255-197;255-248 = 236;58;7, un rouge vif.

Renforcer le contraste

Contraste renforcé

Le contraste est accru dans les tons moyens parce que la courbe est plus abrupte à cet endroit. Les tons clairs et les tons sombres sont augmentés mais le contraste est légèrement moindre dans ces zones parce que la courbe y est plus plate.

Travail sur les canaux de couleur

Pour chaque canal, nous avons déplacé le point blanc horizontalement vers la gauche, au niveau des premiers Tons clairs. Ce qui éclaircit les Tons clairs. Puis nous avons modifié la forme de la courbe pour éclaircir les Tons moyens et les Tons sombres tout en conservant le noir.

Image d’origine et résultat