3.5. Le dialogue des palettes

Une palette est une collection de couleurs différentes, sans ordre particulier. Voyez la section Palettes pour des informations de base sur les palettes et la façon de les créer et de les utiliser.

Le dialogue des palettes est utilisé pour choisir une palette, en cliquant sur elle dans une liste ou une grille. Environ une douzaine de palettes sont fournies avec GIMP, et vous pouvez en créer de nouvelles. Le dialogue des palettes vous donne aussi accès à plusieurs opérations pour créer de nouvelles palettes ou manipuler celles qui existent déjà.

[Note] Note

Ne confondez pas le Dialogue des palettes avec le Dialogue Palette indexée, qui sert à manipuler la carte des couleurs des images indexées.

3.5.1. Accès au dialogue

La fenêtre des Palettes est une fenêtre ancrable : voyez la section Dialogues, fenêtres et onglets sur l'utilisation des ancrages.

Vous pouvez y accéder :

  • à partir du menu Image : FenêtresFenêtres ancrablesPalettes ;

  • à partir d'un autre dialogue en cliquant sur le petit bouton et en choisissant Ajouter un ongletPalettes.

3.5.2. Utiliser la fenêtre des palettes

Pour sélectionner une palette, cliquez une fois dessus ou utilisez la touche de tabulation et les touches fléchées. Cela ouvre l' Éditeur de palette qui vous permet de fixer les couleurs de Premier-plan et d'Arrière-plan de la Boîte à Outils. Vous pouvez aussi utiliser les touches fléchées pour sélectionner une palette.

Un double clic sur un nom de palette (en mode Liste) permet d'éditer ce nom. Mais cela ne concerne que les palettes personnelles, pas les palettes système. Si vous modifiez un nom que vous n'êtes pas autorisé à modifier, il reprendra le nom original dès que vous taperez Entrée ou cliquerez ailleurs.

Mode Grille et mode Liste

Figure 15.52. La fenêtre de dialogue des « palettes »

La fenêtre de dialogue des palettes

Mode grille

La fenêtre de dialogue des palettes

Mode liste


Dans le menu Onglets, vous avez le choix entre Voir comme une liste et Voir comme une grille. En mode grille, les palettes sont disposées dans un tableau rectangulaire très joli. En mode Liste, les palettes sont alignées verticalement avec leur nom.

Dans le menu d'onglet, l'option Taille des aperçus vous permet d'adapter la taille des cases d'aperçu des couleurs à votre goût.

Mots-clés

vous pouvez utiliser des mots-clés pour réorganiser l'affichage des palettes. Reportez-vous à Section 3.6, « Mots-clés ».

les boutons de la Fenêtre des palettes

En bas de la Fenêtre des palettes, on trouve plusieurs boutons :

Éditer la Palette

Ce bouton fait apparaître la Section 3.5.4, « Éditeur de Palette ».

Nouvelle Palette

Au sujet de ce bouton icône, voir Nouvelle Palette.

Dupliquer la Palette

Au sujet de ce bouton icône, voir Dupliquer la Palette.

Supprimer la palette

Au sujet de ce bouton icône, voir Supprimer la palette.

Actualiser les palettes

Au sujet de ce bouton icône, voir Actualiser les palettes.

3.5.3. Le menu local « Palettes »

Figure 15.53. Le menu local « Palettes »

Le menu local Palettes

On accède au Menu local Palettes par un clic droit sur la fenêtre des palettes ou par l'entrée du haut du menu Onglets ().

[Note] Note

Certaines des entrées affichées dans le menu déroulant nécessitent l'installation de l'interpréteur du langage Python. Ce qui inclut, lors de la rédaction, Décaler la palette..., Palette vers dégradé, Palette vers dégradé répété et Trier la palette....

Éditer la Palette

« Éditer la palette » est une des façons d'activer l'Éditeur de Palette : il peut aussi être activé par un double-clic sur une palette du Dialogue des palettes, ou en cliquant sur le bouton « Éditer la palette » en bas du dialogue.

Nouvelle Palette

« Nouvelle Palette » crée une nouvelle palette sans nom, ne contenant au départ aucune couleur, et ouvre la fenêtre de l'Éditeur de palettes de façon à ce que vous puissiez ajouter des couleurs à la palette. Le résultat sera enregistré automatiquement dans votre dossier palettes personnel quand vous quitterez GIMP et sera disponible dans le Dialogue des palettes quand vous le redémarrerez.

Importer une Palette

Figure 15.54. Le dialogue Importer une palette

Le dialogue Importer une palette

« Importer une palette » vous permet de créer une nouvelle palette avec les couleurs d'un Dégradé, d'une image ou d'un fichier de palette. Ce dialogue offre les options suivantes :

[Note] Note

Les anciennes versions de GIMP possédaient une commande « Enregistrer la palette ». Elle n'existe plus. Pour enregistrer la palette d'une image, indexée ou non, vous devez en fait l'importer à partir de l'image.

Sélectionner la Source

Vous pouvez importer une palette soit à partir d'un dégradé quelconque pris dans la liste déroulante, ou à partir d'une des images que vous avez ouvertes sur votre écran dont la liste est jointe. Depuis GIMP-2.2, vous pouvez aussi importer un fichier de palette RIFF (avec l'extension .pal), utilisé dans plusieurs applications Microsoft Windows.

Deux options concernant l'image comme source, disponibles pour les images RVB seulement :

  • Échantillonner sur tous les calques: Quand cette option est cochée, les couleurs sont prélevées dans l'ensemble des calques visibles. Quand elle n'est pas cochée, les couleurs sont prélevées dans le calque actif seulement, même s'il n'est pas visible.

  • Pixels sélectionnés seulement: Comme le nom l'indique, seuls les pixels contenus dans la surface de sélection servent au prélèvement des couleurs, dans le calque actif ou l'ensemble des calques visibles selon l'état de la précédente option.

Nom de la Palette

Vous pouvez ici donner un nom à la palette. Si ce nom est déjà pris, ce nom sera repris avec l'attachement d'un numéro ("#1" par exemple).

Nombre de couleurs

Vous indiquez là le nombre de couleurs pour votre palette. 256 est le nombre par défaut parce que : (1) tous les dégradés contiennent 256 couleurs ; (2) les fichiers GIF ont un maximum de 256 couleurs ; (3) les images indexées GIMP ont aussi un maximum de 256 couleurs. Vous pouvez choisir le nombre de couleurs que vous voulez, tout en sachant que GIMP s'efforcera toujours de créer une palette en prélevant le nombre de couleurs sur tout l'intervalle des couleurs du dégradé ou de l'image.

Colonnes

Vous indiquez là le nombre de colonnes pour la palette. Cela ne concerne que l'affichage et n'a aucune action sur la façon dont la palette agit.

Intervalle

Il me semble pouvoir donner l'explication suivante. Même en poussant le curseur Nombre de couleurs au maximum, le nombre de couleurs de la palette ne peut dépasser 10000. Or, une image RVB possède beaucoup plus de couleurs. L'Intervalle permettrait donc de regrouper des couleurs similaires autour d'une moyenne et ainsi d'obtenir une palette plus proche la réalité. Le problème ne se pose pas avec les images indexées en 256 couleurs : l'intervalle de 1 permet de prélever ces 256 couleurs (Cette option est également en grisé avec les images indexées en plus de 256 couleurs).

La palette importée sera ajoutée au Dialogue des palettes, et automatiquement enregistrée dans votre dossier personnel palettes.

Dupliquer la Palette

« Dupliquer la palette » crée une nouvelle palette en copiant la palette active, et ouvre la fenêtre de l'Éditeur de palette pour que vous puissiez la modifier. Le résultat sera enregistré automatiquement dans votre dossier palettes personnel quand vous quitterez GIMP et sera disponible dans le Dialogue des palettes quand vous le redémarrerez.

Fusionner des Palettes

Cette option n'est pas opérationnelle actuellement, et l'entrée du menu reste à réactiver.

Copier l'emplacement de la palette

Cette commande permet de copier l'emplacement du fichier de la palette dans le presse-papier. Vous pouvez ensuite le coller dans un éditeur de texte.

Supprimer la palette

« Supprimer la palette » supprime la palette du Dialogue des palettes, et du disque dur. Avant cette suppression, GIMP vous demande si vous êtes d'accord. Notez que vous ne pouvez supprimer que les palettes que vous avez ajoutées vous-même.

Actualiser les palettes

« Actualiser les palettes » repasse en revue tous les dossiers de votre chemin de recherche des palettes, et y ajoute toutes les nouvelles palettes qu'il trouve dans le Dialogue des palettes, sans qu'il soit besoin de redémarrer GIMP pour cette prise en compte.

Décaler la palette...

Cette commande ouvre une fenêtre de dialogue :

Figure 15.55. La fenêtre « Décaler la palette »

La fenêtre Décaler la palette

Cette commande prend la dernière couleur de la palette et la place au début. Le paramètre Décalage vous permet de définir combien de fois cette manœuvre doit être effectuée.

Avec un Décalage négatif, les couleurs passent de de la première à la dernière position de la liste des couleurs.

Figure 15.56. Exemples de « Décaler la palette »

Exemples de Décaler la palette

De haut en bas : palette d'origine, Décalage = 1, Décalage =2.


Palette vers dégradé

Avec cette commande, l'ensemble des couleurs de la palette est utilisé pour constituer le dégradé actif qui est enregistré dans le Dialogue des Dégradés. Le dégradé est créé avec le nombre de segments égal au nombre de couleurs dans la palette donnée.

Palette vers dégradé répétitif

Cette commande crée un dégradé répétitif utilisant toutes les couleurs de la palette. Ce dégradé apparaît dans le Dialogue des dégradés et devient le dégradé actif. Le dégradé est créé avec le nombre de segments égal au nombre de couleurs dans la palette donnée plus un. La couleur de gauche du segment le plus à gauche est la même que celle de l'extrémité droite du segment le plus à droite.

Figure 15.57. Exemple de « Palette vers dégradé répétitif »

Exemple de Palette vers dégradé répétitif

De haut en bas : palette d'origine, le dégradé obtenu avec la commande.


Trier la palette...

Cette commande ouvre une fenêtre vous permettant de trier les couleurs de la palette selon certains critères:

Figure 15.58. La fenêtre « Trier la palette »

La fenêtre Trier la palette

  • Modèle de couleur : vous pouvez choisir entre RVB et TSV

  • Canal à trier : vous pouvez choisir entre les trois canaux RVB si le modèle RVB est sélectionné, ou les trois canaux TSV si le modèle TSV est sélectionné.

  • Ascendant (Oui par défaut) : les valeurs sont triées des plus basses vers les plus hautes, par ordre croissant. En cliquant sur ce Oui, vous pouvez basculer sur Non et les valeurs seront triées en ordre décroissant.

3.5.4. Éditeur de Palette

Figure 15.59. L'Éditeur de palette

L'Éditeur de palette

L'Éditeur de palette est utilisé dans deux buts : d'abord pour régler les couleurs de Premier-plan et d'Arrière-plan (visibles dans l'aire des couleurs de la Boîte à outils) à l'aide de couleurs choisies dans la palette ; ensuite, pour modifier la palette. Vous pouvez activer l'Éditeur pour n'importe quelle couleur de la palette, mais vous ne pourrez modifier que les palettes que vous aurez créées et pas celles livrées avec GIMP. Vous pouvez néanmoins dupliquer ces palettes et travailler sur la copie. Si vous modifiez une palette, les résultats seront automatiquement enregistrés quand vous quitterez GIMP.

3.5.4.1. Accès à l'éditeur de palette

L'Éditeur de palette n'est accessible qu'à partir du Dialogue des palettes, en double-cliquant sur la fenêtre, ou grâce au bouton « Édition » , ou en choisissant « Éditer la palette » dans le menu local obtenu par clic droit.

L'Éditeur de palette est une fenêtre ancrable : voyez la section Dialogues, fenêtres et onglets .

3.5.4.2. Utilisation de l'Éditeur de Palette

Si vous cliquez sur une des cases colorées dans la palette, cette couleur devient la couleur de Premier-plan dans la Boîte à outils. Si vous maintenez la touche Ctrl enfoncée pendant le clic, elle deviendra couleur d'Arrière-plan.

Si la palette est une palette personnelle, un double clic non seulement règle le Premier-plan, mais aussi ouvre un éditeur de couleur qui vous permet de modifier la couleur sélectionnée.

Le clic droit sur la palette fait apparaître le menu local de l'Éditeur de palettes. Ses fonctions sont sensiblement les mêmes que celles des boutons en bas de la fenêtre de dialogue.

Sous l'aire d'affichage de la palette se trouve une boîte de texte affichant le nom de la couleur sélectionnée (ou « Sans titre »). Cette information n'est là que comme aide mémoire.

À droite du nom est un petit bouton molette qui vous permet de fixer le nombre de colonnes pour la palette. Cela n'affecte que l'affichage et non le fonctionnement de la palette. Si la valeur est à 0, c'est la valeur par défaut qui sera utilisée.

En bas de la fenêtre se trouve une série de boutons qui, pour la plupart, correspondent aux entrées du menu local obtenu par clic droit sur l'aire de la palette :

Enregistrer

Ce bouton enregistre la palette dans votre dossier palettes personnel. Elle sera de toute façon enregistrée quand vous quitterez GIMP, mais vous utiliserez ce bouton si vous craignez que GIMP se plante entre temps.

Revenir

Cette commande n'est pas encore fonctionnelle.

Éditer la Couleur

Ce bouton ne réagit que s'il s'agit d'une palette personnelle : Voir plus bas

Nouvelle couleur depuis PP

Au sujet de ce bouton icône, voir plus bas

Effacer la couleur

Au sujet de ce bouton icône, voir plus bas.

Zoom arrière

Au sujet de ce bouton icône, voir plus bas.

Zoom avant

Au sujet de ce bouton icône, voir plus bas.

Zoom ajusté à la fenêtre

Au sujet de ce bouton icône, voir plus bas.

3.5.5. Le menu local de l'Éditeur de palette

Figure 15.60. Le menu local de l'Éditeur de palette

Le menu local de l'Éditeur de palette

On accède à ce menu local par un clic droit sur la palette dans l'Éditeur de palette, ou en choisissant l'entrée du haut dans le menu d'onglet. Les opérations qu'il contient peuvent aussi être réalisées en utilisant les boutons en bas de la fenêtre de l'Éditeur de palette.

Éditer la Couleur

« Modifier la couleur » fait apparaître un éditeur de couleur qui vous permet de modifier la couleur sélectionnée, à condition qu'il s'agisse d'une palette personnelle.

Nouvelle couleur à partir du PP ou de l'AP

Ajoute une nouvelle case de couleur ayant la couleur de Premier-plan/ D'arrière-plan de la Boîte à outils.

Effacer la couleur

Supprime la couleur sélectionnée, à condition qu'il s'agisse d'une palette personnelle.

Zoom arrière

« Zoom Arrière »Réduit l'échelle verticale des cases de la palette.

Zoom avant

« Zoom Avant »Augmente l'échelle verticale des cases de la palette.

Zoom ajusté à la fenêtre

« Zoom ajusté à la fenêtre » ajuste l'échelle verticale de telle sorte que toutes les cases soient visibles dans la fenêtre d'affichage et occupent toute la fenêtre.

Modifier la palette active

Quand cette option est cochée (par défaut), vous pouvez éditer une autre palette en cliquant dessus dans la boîte de dialogue « Palettes ».