3. Annuler

Presque tout ce que vous pouvez faire sur une image dans GIMP peut être annulé. Vous pouvez annuler la dernière opération en choisissant ÉditionAnnuler dans le menu image, mais vous aurez à le faire si souvent qu'il vous faut mémoriser le raccourci clavier Ctrl+Z.

Annuler peut lui-même être annulé. Après avoir annulé une action, vous pouvez en effet la Rétablir en choisissant ÉditionRétablir dans le menu image, ou en utilisant le raccourci Ctrl+Y. Il est souvent utile de juger de l'effet d'une action en l'annulant et en la refaisant plusieurs fois. C'est habituellement très vite fait et cela ne consomme pas de mémoire ni ne modifie l'historique. Vous pouvez donc l'utiliser sans danger.

[Attention] Attention

Si vous avez annulé une ou plusieurs actions et qu'ensuite vous faites autre chose qu'Annuler ou Rétablir, il ne sera plus possible de Rétablir vos actions annulées : elles sont à jamais perdues. La solution, si cela vous pose problème, est de dupliquer l'image et de travailler sur la copie. Pas sur l'original, car l'historique Annuler/Rétablir n'est pas copié quand vous dupliquez l'image.

Si vous devez revenir plusieurs pas en arrière dans vos annulations, au lieu de répéter Ctrl-Z utilisez plutôt l' Historique d'Annulation.

L'Historique d'annulation est spécifique de chaque image. GIMP alloue une certaine quantité de mémoire à chaque image dans ce but. Vous pouvez personnaliser vos Préférences pour changer ce montant en utilisant la page Ressources système"> du dialogue Préférences. Il y a là deux variables importantes: le Nombre de niveaux d'annulations, queGIMPassurera quelle que soit la quantité de mémoire consommée et la Mémoire maxima d'annulation, marquant la limite au-delà de laquelle GIMP commencera à supprimer les éléments les plus anciens de l'historique.

[Note] Note

Même si l'Historique d'annulation est un composant de l'image, il n'est pas sauvegardé quand vous enregistrez une image au format XCF, qui pourtant préserve toutes les autres propriétés de l'image. Quand l'image est rouverte, l'historique d'annulation est vide.

La mise en œuvre d'Annuler par GIMP est assez perfectionnée. Beaucoup d'opérations ne requièrent que peu de mémoire (p.ex. changer la visibilité d'un calque). Certaines sont compactées, si bien qu'en les répétant plusieurs fois de suite, leur représentation dans le dialogue de l'historique peut se réduire à un point. Mais d'autres opérations peuvent consommer beaucoup de mémoire. C'est le cas des greffons : étant externes, le cœur de GIMP ne peut pas savoir ce qui a changé en eux et doit mémoriser l'ensemble du calque affecté avant et après l'opération. Avec eux vous ne pourrez effectuer qu'un nombre réduits d'annulations avant qu'elles ne soient rejetées de l'Historique d'annulation.

3.1. Ce qui ne peut pas être annulé

Toutes les actions qui modifient une image peuvent être Annulées. Celles qui ne la modifient pas ne le peuvent pas. Cela concerne les opérations telles que enregistrer, dupliquer une image, copier une partie de l'image dans le presse-papier...etc. Cela concerne aussi la plupart des actions qui affectent l'affichage sans modifier l'image elle-même. L'exemple le plus important en est le zoom. Mais il y a des exceptions : la bascule du Masque Rapide peut être Annulée, bien qu'elle ne modifie pas l'image.

Inversement, il y a des opérations qui modifient l'image et qui pourtant ne peuvent pas être annulées :

Fermeture d'une image

L'historique d'annulation est un composant d'une image, ainsi quand l'image est fermée l'historique d'annulation est également clos. GIMP demande une confirmation si vous fermez une image qui contient des modifications non enregistrées. Il est possible de supprimer cette confirmation au chapitre Ressources système des Préférences (mais c'est de votre responsabilité de savoir ce que vous faites).

Revenir à l'image

Cela veut dire recharger l'image depuis le fichier. GIMP réalise cela en fermant l'image et en créant une nouvelle image. L'Historique d'Annulation est donc perdu. C'est pourquoi GIMP vous demande toujours de confirmer si vous tenez vraiment à revenir à l'image.

« Parties » d'actions

Certains outils vous obligent à réaliser une série complexe de manipulations avant de prendre effet, mais ne vous autorisent à annuler que l'ensemble de l'action et non ses éléments individuels. Par exemple, les Ciseaux Intelligents vous demandent de créer un chemin fermé en cliquant en plusieurs points de l'image. Vous ne pouvez pas annuler les clics individuels, mais seulement l'ensemble de la sélection une fois réalisée. Un autre exemple concerne l'outil Texte : vous ne pouvez pas annuler les lettres individuelles, les changements de police...etc, mais seulement le calque de Texte une fois créé.

Les actions réalisées à l'aide de filtres, de greffons ou de scripts peuvent être annulées comme celles du cœur de GIMP, à condition que leur code soit correct, et qu'ils sachent utiliser les fonctions d'annulation de GIMP. C'est généralement le cas pour les greffons et les scripts fournis avec GIMP, mais aucune garantie ne peut être assurée pour ceux d'autre origine. Le risque est alors une altération de l'Historique d'annulation. C'est également le cas si vous interrompez un greffon en cours.