8. Quoi de neuf dans GIMP 2.8?

GIMP 2.8 est une autre version importante du point de vue du développement, bien plus que pour la version 2.6. Elle apporte un grand changement à l’adresse d’une des demandes les plus fréquente concernant le mode fenêtre unique. En plus, l’intégration de la bibliothèque GEGL a fait un grand pas, atteignant 90% du cœur de GIMP. Et aussi un nouvel outil de transformation très puissant, les groupes de calques, de nouvelles brosses, un outil texte amélioré, etc.

Interface utilisateur

Le mode fenêtre unique

Avec ce nouveau mode, il devient possible de travailler avec tous les dialogues au sein d’une seule grande fenêtre, avec habituellement l’image au centre. C’en est fini des fenêtres flottantes. Ce mode peut être activé ou désactivé en cours de travail, et l’option se maintient à travers les sessions.

Figure A.13. La nouvelle apparence du mode fenêtre unique

La nouvelle apparence du mode fenêtre unique

Nouvelle procédure d’enregistrement des fichiers images

Maintenant, Enregistrer et Enregistrer sous ne fonctionnent qu’avec le format xcf, qui est le format de travail de GIMP. Si vous voulez enregistrer dans un autre format, p.ex jpg ou png, il vous faut explicitement Exporter le fichier. Cela améliore le rythme de travail et il vous suffit d’écraser simplement le fichier d’origine ou de choisir un autre format.

Figure A.14. La nouvelle méthode de travail

La nouvelle méthode de travail

La nouvelle barre d’image

Une nouvelle barre d’image fait son apparition avec le mode fenêtre unique. Elle est constituée d’onglets porteurs d’une miniature d’image ouverte vous permettant de passer rapidement d’une image à l’autre.

Figure A.15. La nouvelle barre d’image

La nouvelle barre d’image

Nouvelles options d’arrangement

GIMP va rendre heureux les utilisateurs travaillant avec deux écrans (un pour les fenêtres de dialogue et l’autre pour les images)  : il est maintenant possible de ranger les fenêtres de dialogue l’une au dessus de l’autre, dans des onglets ou dans des colonnes.

Figure A.16. Les regroupements multi-colonnes

Les regroupements multi-colonnes

Nouvelles étiquettes de resources

Les brosses, dégradés, motifs et palettes de GIMPpeuvent être filtrés et recherchés à l’aide d’étiquettes. Les étiquettes sont des étiquettes texte que l’utilisateur attribue aux resources. Avec les étiquettes, l’utilisateur facilement trouver les resources au moyen d’une boîte de saisie de texte. Les étiquettes sont attribuées manuellement en se servant de la même boîte de saisie de texte que pour la recherche, ou elles sont remplien utilisant es automatiquement en utilisant le nom de répertoire des éléments importés.

Figure A.17. Étiquettes de ressources

Étiquettes de ressources

Maths simples dans la saisie des tailles

La saisie des tailles (utilisée pour les paramètres x, y, largeur, hauteur) a été améliorée. Par exemple, dans la boîte de dialogue Mise à l’échelle, il est possible d’inscrire « 50% » dans le champ Largeur pour mettre à l’échelle l’image à 50% de la largeur. Des expressions comme « 30in + 40px » et « 4 * 5.4in » sont également valables.

Figure A.18. Mathématiques des saisies de taille

Mathématiques des saisies de taille

Modifications mineures
  • La nouvelle option « Verrouiller les pixels » dans la boîte de dialogue des calques permet d’éviter de dessiner involontairement sur un calque quand on travaille sur plusieurs calques.

    Figure A.19. La nouvelle option Verrouiller les pixels

    La nouvelle option Verrouiller les pixels

  • Il est maintenant possible de naviguer parmi les images en mode fenêtre unique et fenêtres multiples en utilisant les raccourcis clavier Ctrl+Page Haut ou Page Bas ou Alt+Nombre.

  • Ajout de la gestion de la touche F2 pour renommer les éléments d’une liste.

  • Vous pouvez maintenant Alt+Clic sur certains calques de la boîte de dialogue des calques pour les sélectionner. Les associations de touches Clic, Maj et Ctrl+Maj pour ajouter, soustraire et intersecter fonctionnent aussi. Cela facilite la composition du contenu d’un calque sur la base du contenu des autres calques, sans détours.

  • Comme les raccourcis clavier Ctrl+E et Ctrl+Maj+E ont été détournés vers l’exportation des images, de nouveaux raccourcis clavier ont été définis : Ctrl+J pour « Ajuster la fenêtre à l’image » et Ctrl+Maj+J pour « Ajuster l’image à la fenêtre ».

  • Ajouté l’élément de menu FenêtresMasquer les groupes de menus qui fait ce que fait « Tab » et affiche aussi son état, qui persiste à travers les sessions.

  • Les modes de calque ont été ré-arrangés en groupes plus logiques et utiles selon leur effet sur les calques. Par exemple, les modes de calques qui rendent le calque plus clair sont dans un groupe, et ceux qui les rendent plus sombres dans un autre groupe.

  • En mode multi-fenêtres, il est maintenant possible de fermer la Boîte à outils sans quitter GIMP.

  • Possibilité d’associer des actions arbitraires aux boutons de souris supplémentaires.

  • Il est maintenant possible de changer la langue de l’application directement dans le menu des préférences.

Outils, filtres et greffons

Nouvel outil de transformation par cage

Grâce à ce nouvel outil, on peut créer une déformation personnalisée d’une sélection en déplaçant simplement des points de contrôle. C’est le résultat d’un de nos étudiants au Google Summer of Code 2010.

Figure A.20. Transformation par cage

Transformation par cage

Outil texte amélioré

L’outil texte a été amélioré par l’ajout de l’écriture de texte sur le canevas et la possibilité de modifier les attributs d’un caractère.

Figure A.21. Outil texte amélioré

Outil texte amélioré

Nouveaux groupes de calques

On peut maintenant grouper des calques pour les traiter comme une entité. Il est possible d’activer ou désactiver un groupe et de le déplacer dans la boîte de dialogue des calques. Il est facile d’ajouter/enlever des calques et de créer/supprimer des calques dans un groupe. On peut même créer des groupes de groupes de calques imbriqués. On peut encore appliquer un mode de calque à un groupe comme vous le faites avec un simple calque. Tour cela améliore grandement le travail sur les images à calques multiples.

Figure A.22. Nouveaux groupes de calques

Nouveaux groupes de calques

Rotation des brosses

On peut maintenat faire pivoter une brosse, en agissant sur l’option « Angle » de la brosse.

Figure A.23. Rotation des brosses

Rotation des brosses

Modifications mineures
  • La couleur par défaut du masque rapide est maintenant configurable.

  • Le mode d’écriture DVG (de droite à gauche) a été amélioré dans l’outil texte.

  • Vous pouvez spécifier la langue d’écriture dans l’outil texte. Cela facilite le choix de polices appropriées à la langue choisie.

  • Ajouté des guides diagonaux sur option à l’outil de découpage.

  • Ajouté la « règle des cinquième  » à l’outil de découpage.

  • Un exportateur PDF fondé sur Cairo a été programmé. Bien qu’un peu simpliste, il exporte le texte et les polices embarquées dans le PDF final, et s’efforce de convertir les bitmaps en objets vecteurs.

  • Brosses dynamiques améliorées.

  • Ajouté un greffon pour le chargement des images JPEG2000.

  • Ajouté des greffons pour la gestion de l’importation et de l’exportation du Curseur de souris X11.

  • Ajouté la gestion fondamentale de l’importation et de l’exportation OpenRaster (.ora).

  • Ajouté la gestion de RGB565 au greffon csource.

  • Ajouté une nouvelle commande « Créer » qui permet de charger une page Web directement dans GIMP en utilisant Webkit.

Sous le capot

GEGL

Le portage du cœur de GIMP vers la bibliothèque GEGL [GEGL] d’édition non-destructive et de grande profondeur a bien avancé et plus de 90% de la tâche a été effectué.

En plus de l’utilisation de GEGL pour les opérations sur les couleurs, l’outil expérimental Action GEGL a été ajouté (Outils > Action GEGL). Ce dernier permet d’exécuter des actions GEGL sur une image et d’afficher un aperçu du résultat sur le canevas. L’impression écran ci-dessous illustre le cas d’un Flou Gaussien dans ce contexte.

Figure A.24. Opération GEGL

Opération GEGL

Portage de Cairo

Démarré avec la version 2.6 de GIMP, le rendu sur le canvas des outils est maintenant complètement confié à [CAIRO]. Il apporte un anti-crénelage très fin des graphismes et améliore l’aspect de GIMP. Certains greffons ont également bénéficié de Cairo. En outre, tous les outils utilisent maintenant un indicateur de progression au lieu de celui de la barre d’état.

Figure A.25. Indicateur de progression

Indicateur de progression

Divers

Modification de la licence

La licence de GIMP est passée à (L)GPLv3+.

Nouvelle API pour les scripts
  • Plusieurs API de GIMP ont été rebâties pour simplifier le développement de nouveaux scripts.

  • Pour renforcer les capacités de rédaction de script ultérieures, des modifications de l’API ont été effectuées pour gérer les groupes de calques.

Compatibilité antérieure

Pour faciliter la migration de l’ancien système de pré-réglages d’outils vers le nouveau, il existe un script Python, que vous pouvez télécharger depuis le site wiki de GIMP. Toutefois, ces anciens pré-réglages des outils ne sont pas tous convertibles en nouveaux pré-réglages d’outil. Par exemple, la mise à l’échelle des brosses 2.6 ne peut pas être convertie en mise à l’échelle 2.8.

Problèmes connus

Le travail avec des tablettes graphiques risque d’être problématique en raison de la bibliothèque GTK+2 utilisée. Si c’est le cas, servez-vous de la version 2.6 ou attendez la version 3.0 pour la gestion complète d GTK+3.