2.2. Fenêtre d’image

L’interface utilisateur de GIMP est maintenant disponible en deux modes : le mode le mode fenêtre-unique (par défaut) et le mode multi-fenêtre que vous obtenez en désactivant l’option Fenêtres>Mode fenêtre-unique.

Si vous démarrez GIMP sans aucune image ouverte, la fenêtre d’image parait absente en mode fenêtre-unique, alors qu’une fenêtre d’image vide existe en mode multi-fenêtre.

Nous commencerons par une brève description des composants présents par défaut dans une fenêtre d’image ordinaire. Certains de ces composants peuvent être supprimés en utilisant les commandes du menu View menu.

Figure 3.5. La fenêtre d’image en mode multi-fenêtre

La fenêtre d’image en mode multi-fenêtre

Figure 3.6. La surface d’image en mode fenêtre-unique

La surface d’image en mode fenêtre-unique

[Note] Note

En dépit du mode fenêtre-unique, nous utiliserons le terme « fenêtre d’image » pour « surface d’image ».

  1. Barre de titre : la barre de titre dans une fenêtre d’image vide affiche « Éditeur d’image GIMP ». Si une image est présente, le nom d’image est affiché avec diverses spécifications selon le paramétrage des Préférences. La barre de titre est gérée par le système d’exploitation, et non pas par GIMP, aussi son aspect est-il susceptible de varier selon les systèmes.

    Si vous avez ouvert une image d’un format autre que xcf, elle est « (importée) » en tant qu’image xcf et son nom d’origine apparaît dans la barre d’état en bas de la fenêtre d’image.

    Quand une image est modifiée, un astérisque apparaît en face du titre.

  2. Menu d’image : Juste en dessous de la barre de titre se trouve le « Menu d’image » (à moins qu’il n’ait été désactivé). Ce menu vous permet d’accéder à presque toutes les opérations réalisables sur une image. Vous pouvez aussi dérouler le menu image en cliquant avec le bouton droit sur l’image, ou bien en cliquant sur le symbole flèche dans le coin supérieur gauche, appelé Bouton Menu décrit ci-dessous. De plus, la plupart des opérations du menu peuvent aussi être activées depuis le clavier, en utilisant Alt et une touche « accélératrice » soulignée dans le texte du menu. Enfin, vous pouvez définir vos propres raccourcis clavier pour les actions du menu, si vous avez autorisé Utiliser les raccourcis clavier dynamiques dans le dialogue des Préférences.

  3. Bouton Menu : Cliquer sur ce petit bouton déroule le Menu d’image sur une colonne au lieu d’une ligne (essentiel si vous avez désactivé la barre de menu dans les Préférences). On peut aussi accéder au menu d’image par la touche Maj+F10.

  4. Les règles : Dans la configuration par défaut, les règles sont affichées en haut et à gauche de l’image, elles indiquent les coordonnées dans l’image. Vous pouvez choisir le type de coordonnées affiché. Par défaut, l’unité de mesure est le pixel, mais vous pouvez choisir une autre unité en utilisant les paramètres d’unité décrits plus loin.

    Un des usages majeur des règles est de créer des guides. Si vous cliquez sur une règle et que vous la glissez dans l’image affichée, un guide va être créé que vous pouvez dès lors utiliser pour vous positionner précisément dans l’image ou pour vérifier qu’une autre ligne dans l’image est bien horizontale ou verticale. Les guides sont déplaçables par cliquer-glisser avec l’outil Déplacement ; ramenez-les vers leur règle d’origine pour les ôter de l’image. Vous pouvez utiliser plusieurs guides en même temps.

    Dans la zone des règles, le pointeur de la souris est représenté par deux petites pointes de flèches pointant verticalement et horizontalement.

  5. (Dés)activer le masque rapide : En bas à gauche de la fenêtre image se trouve un petit bouton qui permet d’activer ou de désactiver le masque rapide qui est une manière alternative, et souvent très utile, de voir la partie sélectionnée d’une image. Pour plus d’information voyez la section Masque rapide.

  6. Coordonnées du pointeur : Dans le coin inférieur gauche de la fenêtre image s’affichent les coordonnées du pointeur (c.-à-d. la position de la souris, si vous utilisez une souris), tant que le pointeur se trouve sur l’image. L’unité est la même que pour les règles.

  7. Menu des unités : Par défaut, l’unité utilisée pour les règles et d’autres fonctions est le pixel. Vous pouvez la changer pour le centimètre, le pouce ou bien d’autres possibilités en utilisant ce menu (si vous le faites, sachez que le paramètre « Point pour point » du menu Affichage modifiera les dimensions d’affichage de l’écran : Voyez Point pour point pour plus d’informations.

  8. Bouton Zoom : Il y a plusieurs manières de zoomer plus ou moins dans l’image, mais ce menu est rapide d’accès et affiche la valeur courante du zoom. Il est possible d’entrer le facteur de zoom voulu directement dans la boîte de texte pour un contrôle plus précis.

  9. Barre d’état : elle se situe en bas de la fenêtre d’image. Par défaut, elle affiche la partie active de l’image, et la quantité de mémoire utilisée. Utilisez ÉditionPréférencesFenêtres d’imageTitre & état pour personnaliser l’information affichée dans cette barre d’état. Si l’opération en cours demande du temps, une barre de progression est affichée.

    [Note] Note

    C’est la place occupée en mémoire par l’image affichée qui est indiquée ici, et non pas la taille de l’image. Une image .PNG de 70 Ko, par exemple, occupera 246 Ko en mémoire une fois affichée. Deux raisons à cela. D’abord, l’image est reconstituée à partir des données du fichier comprimé .PNG. Ensuite, GIMP garde en mémoire un double de l’image qui sera utilisé par la commande Rétablir.

  10. Bouton Annuler : pendant les opérations qui demandent du temps, un bouton d’annulation temporaire apparaît dans le coin en bas à droite de la fenêtre et vous permet d’interrompre l’opération si vous le désirez.

    [Note] Note

    Il y a quelques greffons qui répondent mal à l’arrêt et peuvent altérer des parties de l’image.

  11. Bouton Navigation : C’est un petit bouton avec une croix dont les bras sont des flèches situé en bas à droite de la fenêtre d’image. Cliquer dessus et maintenir le bouton gauche de la souris enfoncé fait apparaître une fenêtre montrant une vue miniature de l’image (Aperçu de Navigation) et la partie actuellement affichée encadrée. Vous pouvez vous déplacer dans l’image en bougeant la souris tout en maintenant le bouton pressé. Pour les images de grande taille, dont une petite partie seulement est affichée, la fenêtre de navigation est souvent la manière la plus simple d’afficher la partie qui vous intéresse (voir dialogue de Navigation pour les autres manières d’accéder à la fenêtre de navigation). (Si votre souris possède une molette, le fait de cliquer avec dans l’image vous permet de vous déplacer dans l’image).

  12. Partie inactive de la fenêtre image : Ce remplissage sépare, dans la fenêtre image, la partie active de l’image de la partie inactive, ainsi vous pouvez faire la distinction entre elles. Vous ne pouvez pas appliquer de filtres ni, plus généralement, faire d’opération sur la partie inactive.

  13. Affichage de l’image : La partie la plus importante de la fenêtre image est, bien entendu, l’image elle-même. Elle occupe la partie centrale de la fenêtre, entourée de tirets jaunes et noirs montrant les limites de l’image, sur un fond gris neutre. Vous pouvez changer le facteur de zoom de la fenêtre image de diverses manières, y compris avec le paramètre du comportement du zoom décrit plus bas.

  14. Redimensionner la fenêtre après un changement de taille : si vous n’activez pas cette fonction et si vous modifiez la taille de la fenêtre d’image par un cliquer-glisser de ses bords, la taille de l’image et le zoom ne changent pas. Si vous agrandissez la fenêtre, vous verrez plus de l’image. Par contre, si cette fonction n’est pas activée, l’image est redimensionnée avec la fenêtre si bien que la même partie de l’image est affichée avant et après le redimensionnement de la fenêtre.

[Astuce] Astuce

Faites glisser et déposez une image dans la Boîte à outils à partir d’un navigateur de fichiers pour ouvrir l’image dans sa propre fenêtre ou son propre onglet.

Le fait de glisser une image dans la boîte de dialogue des calques l’ajoute en tant que nouveau calque.

La taille d’image et la taille de fenêtre d’image peuvent être différentes. Vous pouvez adapter précisément l’image à la fenêtre, et vice versa, grâce à deux raccourcis clavier :