Chapitre 6. Enregistrer les images avec GIMP

Table des matières

1. Fichiers
1.1. Enregistrer / Exporter des images
1.2. Formats de fichiers
2. Préparer vos images pour Internet
2.1. Images avec un rapport Taille/Qualité optimal
2.2. Réduire encore plus la taille du fichier
2.3. Enregistrer des images avec transparence

1. Fichiers

GIMP is capable of reading and writing a large variety of graphics file formats. With the exception of GIMP's native XCF file format, file handling is done by plug-ins. This makes it relatively easy to extend GIMP to support new file types when the need arises.

1.1. Enregistrer / Exporter des images

[Note] Note

When you opened an image in older GIMP releases, let's say a JPG or PNG, the image kept its format and was saved in the same format by using Save. Since GIMP 2.8, all images are imported into GIMP's own XCF format, as a new project.

For example, a « sunflower.png » image will be loaded as « *[sunflower] (imported)-1.0 (indexed color, 1 layer) ». The leading asterisk indicates that this file has been changed. This image can be saved as « sunflower.xcf » by using the Save command. If you need your image in another format, you should use the Export command.

When you are finished working with an image, you will save the results. In fact, it is often a good idea to save at intermediate stages too. GIMP is a pretty robust program, but on rare occasions crashes have happened.

GIMP's native format XCF is special. It is the only format that can store everything about an image (with the exception of « undo » information). This is the reason that saving can only be done in this format. It makes the XCF format especially suited for storing intermediate results, and for saving images to be re-opened later in GIMP.

XCF files are not readable by most other programs that display images. Once you have finished editing your image, you can export it to the format of your choice. GIMP supports a wide range of formats. Most file formats that can be imported, can also be used for exporting.

1.2. Formats de fichiers

There are several commands for saving and exporting images. They are listed in the section covering the File Menu. More information on how to use them can be found there.

GIMP permet d’exporter les images crées dans un grand nombre de formats variés. Il est important de comprendre que le seul format capable d’enregistrer toutes les informations sur une image y compris les calques, la transparence, etc…, est le format natif XCF de GIMP. Chacun des autres formats conserve certaines propriétés et perdent les autres. C’est à vous de comprendre les possibilités du format choisi.

L’exportation ne modifie pas l’image présente sur votre écran et n’entraîne aucune perte d’information. Voyez Exporter des fichiers.

[Note] Note

Lorsque vous fermez une image (par exemple en quittant GIMP), vous êtes prévenu si l’image a été modifiée sans être enregistrée (un astérisque figure en tête du nom d’image).

Figure 6.1. Avertissement de fermeture

Avertissement de fermeture

Saving an image in GIMP's native format XCF will cause the image to be considered "not dirty". On the contrary, exporting an image will not change it to "not dirty", because GIMP can't know for sure that no image information will be lost.

1.2.1. Exporter une image en GIF

Figure 6.2. La boîte de dialogue Exporter en GIF

La boîte de dialogue Exporter en GIF

[Avertissement] Avertissement

Notez bien que le format de fichier GIF est incapable d’enregistrer certaines données de base, telle que la définition d’impression. Si vous avez besoin de ces données, utilisez plutôt le format PNG.

Options GIF
Entrelacement

L’entrelacement permet à une image de page Web de s’afficher progressivement lors du chargement, ce qui peut être utile avec un connexion lente, parce que vous pouvez interrompre le chargement d’images sans intérêt.

Commentaire GIF

Les commentaires GIF n’acceptent que des caractères ASCII en 7-bit. Si vous utilisez un autre type de caractère, GIMP enregistrera l’image sans commentaire et vous en informera.

Options d’animation GIF
Boucle infinie

Quand cette option est cochée, l’animation reprendra sans cesse au début jusqu’à ce que vous l’interrompiez.

Délai entre les images, lorsque non spécifié

Pour fixer le délai d’affichage des images de l’animation, si cela n’a pas été déjà fait antérieurement. Dans ce cas, il est vous est possible de modifier chaque délai dans le dialogue des calques de l’image.

Arrangement des images, lorsque non spécifié

Si cela n’a pas été déjà fait (cela reste possible dans la fenêtre de dialogue des calques), vous pouvez fixer la façon dont les images se superposeront. Vous avez le choix entre trois options :

  • Peu importe : Option à utiliser si tous vos calques sont opaques. Les calques écraseront ce qui est dessous.

  • Calques cumulatifs (combine) : lors de l’affichage d’une nouvelle image du film, les précédentes ne seront pas effacées.

  • Une image par calque (remplace) : lors de l’affichage d’une nouvelle image du film, les précédentes seront effacées

Utiliser le délai saisi précédemment pour toutes les images.

N’a pas besoin d’explications.

Utiliser l’arrangement saisi précédemment pour toutes les images

N’a pas besoin d’explications.

1.2.2. Exporter une image en HEIF/HEIC

HEIF est un acronyme pour High Efficiency Image File Format. Également connu sous le nom HEIC High Efficiency Image Coding.

Deux fois plus d’information peut être stockée dans une image HEIF par rapport à une image JPEG, ce qui entraine une meilleure qualité. À la date d’octobre 2019, aucun navigateur ne gère l’HEIF de façon native.

More information in Wikipedia.

Figure 6.3. La boîte de dialogue Exporter en HEIF/HEIC

La boîte de dialogue Exporter en HEIF/HEIC

Ces options n’ont pas besoin d’explications.

1.2.3. Exporter en JPEG

Les fichiers JPEG peuvent avoir l’extension .jpg, .JPG ou .jpeg. C’est un format très répandu, car il comprime très efficacement les images avec une perte de détails réduite au minimum. Aucun autre format n’atteint un tel niveau de compression. Toutefois, il n’accepte pas la transparence ni les calques multiples.

Figure 6.4. La boîte de dialogue Enregistrer en JPEG

La boîte de dialogue Enregistrer en JPEG

L’algorithme de compression JPEG est très complexe et comporte un nombre déconcertant d’options, au delà du champ de cette documentation. A moins que vous ne soyez un spécialiste du JPEG, le paramètre Qualité est probablement le seul dont vous aurez à vous soucier.

Qualité

Quand vous sauvegardez au format JPEG, une fenêtre de dialogue s’ouvre, qui vous permet de régler le niveau de Qualité (de 1 à 100). Néanmoins, un niveau supérieur à 95 est rarement nécessaire. Un niveau de 85 donne habituellement d’excellents résultats, mais il est souvent possible de baisser ce niveau sans dégrader l’image de manière sensible. Vous pouvez tester l’effet des différents réglages en cochant la case Montrer l’aperçu dans la fenêtre d’image : l’image n’est pas pour autant modifiée et revient à son état d’origine si vous quittez le dialogue JPEG.

[Note] Note

Notez que le Niveau de qualité JPEG a une signification différente selon les applications. Enregistrer dans GIMP avec un niveau de qualité de 80 ne donne pas le même résultat qu’enregistrer avec le même niveau de qualité dans une autre application.

Utilise les renseignements de qualité de l’image originale

Si une « table de quantisation » (renseignements de qualité particuliers) est attachée à l’image quand elle est chargée, alors cette option vous permet d’utiliser ces renseignements à la place des valeurs standards.

Si vous n’avez effectué que peu changements à votre image, alors ré-utiliser les mêmes renseignements de qualité donnera presque les mêmes qualité et taille de fichier que pour l’image originale. Cela diminuera les pertes causées par l’algorithme de quantisation par rapport à ce qu’elles auraient été avec des valeurs différentes.

Si les renseignements de qualité trouvés dans le fichier original ne sont pas meilleurs que ceux par défaut, l’option «  Utilise les renseignements de qualité de l’image originale  » sera disponible mais pas validée. Ce qui vous assure d’avoir en fin de compte le minimum de qualité spécifiée par les valeurs par défaut. Si vous ne devez pas faire de modifications majeures à l’image et que vous voulez l’enregistrer avec la même qualité que l’original, ceci peut être obtenu en validant cette option.

Afficher l’aperçu dans la fenêtre d’image

Si cette option est cochée, l’image affichée apparaîtra selon les réglages. C’est un bon moyen pour voir à partir de quel taux de compression des artéfacts deviennent visibles. Cela ne modifie pas l’image elle-même, qui reviendra à son état initial dès que la fenêtre de dialogue sera fermée.

Conserver les métadonnées

Si l’image que vous avez chargée possède des métadonnées Exif, XMP ou IPTC, elles sont préservées et vous pouvez les enregistrer ou non lors de l’exportation en JPEG.

Enregistrer la vignette, Enregistrer le profil de couleur

De nombreuses applications utilisent ces vignettes pour donner un aperçu rapide des images.

Commentaire

Vous pouvez modifier le commentaire attaché à l’image que vous avez chargée ou en écrire un nouveau.

Les options Avancées

Vous aurez rarement à modifier les options Avancées de la fenêtre de dialogue de l’enregistrement JPEG:

Optimiser

Cette option permet de réduire la taille du fichier en diminuant le nombre de couleurs de façon raisonnable.

Adoucissement

Du fait de la compression, certains artéfacts peuvent apparaître dans l’image. Ce curseur permet de les atténuer en les rendant plus ou moins flous. Mais votre image devient aussi plus ou moins floue. À vous de choisir.

Utiliser un codage arithmétique

Arithmetic encoding is a form of entropy encoding (a lossless data compression scheme) that, since GIMP-2.10 can be used in exporting as JPEG. Images using arithmetic encoding can be 5 - 10 % smaller. But older software may have trouble opening these images.

Utiliser les Marqueurs de redémarrage

Vous pouvez inscrire, dans le fichier d’image, un certain nombre de marqueurs permettant de le segmenter. Si une interruption survient lors du chargement de l’image dans une page Web, le chargement pourra reprendre au marqueur suivant.

Intervalle (lignes MCU)

Les images JPEG sont enregistrées comme une série de carrés comprimés appelés MCU (Minimum Coding Unit = Unité de codage minimale).Vous pouvez fixer la taille de ces carrés (en pixels).

Progressif

Quand cette option est cochée, l’image s’affiche progressivement sur une page Web, ce qui permet aux possesseurs de connexion lente de bloquer le chargement de l’image si elle ne les intéresse pas. Cette option donne des fichiers JPG un peu plus gros.

[Note] Note

Beware that certain older TVs and photo frames (and maybe other devices) may not be able to show jpeg images that have been exported with the progressive setting enabled (which is the default).

Sous-échantillonnage

L’œil humain n’est pas sensible de la même façon sur l’ensemble du spectre de couleur. La compression peut utiliser ce fait pour considérer comme identiques des pixels un peu différents. Vous disposez de trois méthodes:

  • 1x1, 1x1, 1x1 (meilleure qualité) : aussi connue sous le nom (4:4:4), elle préserve bien les contours et les oppositions de couleurs, au prix d’une compression moins forte.

  • 2x1,1x1,1x1 (4:2:2) : c’est le sous-échantillonnage qui donne le meilleur compromis entre la taille du fichier et la qualité de l’image.Néanmoins, dans certaines circonstances, l’absence de sous-échantillonnage (4:4:4) donne une augmentation notable de la qualité de l’image; par exemple quand l’image contient de fins détails tels que qu’un texte sur un fond uni ou des aplats de couleurs.

  • 1x2,1x1,1x1 : est semblable à (2x1,1x1,1x1), mais l’échantillonnage se fait plutôt dans le sens horizontal, comme si l’image avait été tournée.

  • 2x2, 1x1, 1x1 (fichier "moins lourd")  : également connue sous le nom (4:1:1), elle donne une compression plus forte et convient aux images avec des contours peu marqués, mais a tendance à dénaturer les couleurs.

Méthode DCT

La transformation DCT (Discrete Cosine transform) est la première étape de l’algorithme de codage JPEG pour passer du domaine spatial à celui de la fréquence. Les choix possibles sont « virgule flottante », « entier » (par défaut) et « entier rapide ».

  • virgule flottante Les calculs en virgule flottante sont légèrement plus précis qu’avec des nombres entiers, mais ils sont plus lents sauf si votre machine permet des calculs rapides en virgule flottante. Notez que les calculs en virgule flottante peuvent varier d’une machine à l’autre, alors que ceux avec les entiers sont les mêmes de partout.

  • entier (par défaut): Cette méthode est plus rapide qu’en « virgule flottante », mais moins précise.

  • entier rapide : La méthode utilisant les « entiers rapides » est moins précise que les deux autres

1.2.4. Exporter en PNG

Figure 6.5. La fenêtre d’exportation en PNG

La fenêtre d’exportation en PNG

Entrelacement

L’entrelacement permet à une image de page Web de s’afficher progressivement lors du chargement, ce qui peut être utile avec un connexion lente, parce que vous pouvez interrompre le chargement d’images sans intérêt.

Enregistrer la couleur d’arrière-plan

If your image has many transparency levels, the Internet browsers that recognize only two levels, will use the background color of your Toolbox instead.

Enregistrer le gamma

La correction du gamma est la capacité à corriger les différences d’interprétation des couleurs des ordinateurs. Elle enregistre, dans le PNG, l’information gamma qui reflète le facteur Gamma actuel de votre affichage. Les afficheurs sur d’autres ordinateurs peuvent alors compenser afin que l’image ne soit pas trop sombre ou trop claire.

Enregistrer le décalage de calque

Le PNG possède une valeur de décalage appelée « oFFs chunk », qui fournit des données de position. Malheureusement, la prise en compte du décalage PNG par GIMP est défectueuse, ou du moins n’est pas compatible avec d’autres applications. N’activez pas les décalages, aplatissez les calques avant d’enregistrer et vous n’aurez aucun problème.

Enregistrer la résolution

Enregistre la résolution de l’image, en ppi (pixel per inch = points par pouce)

Enregistrer la date de création

Date à laquelle le fichier a été enregistré.

Enregistrer un commentaire

Vous pourrez lire ce commentaire dans la Propriétés de l’image.

Enregistrer les valeurs de couleur pour les pixels transparents

Quand cette option est cochée, les valeurs de couleur sont enregistrées, même si les pixels sont complètement transparents. Mais cela n’est possible que s’il y a un seul calque, et non avec une composition fusionnée. Quand une image multi-calques est exportée dans un format de fichier à un seul calque, il n’y a aucun moyen pour que GIMP puisse préserver les valeurs de couleur des pixels transparents.

Format de pixel

À FAIRE

Niveau de compression

La compression PNG étant sans perte, la seule raison d’utiliser un taux de compression inférieur à 9 serait une durée de compression trop longue avec un ordinateur lent. Rien à craindre non plus de la décompression, celle-ci étant aussi rapide quel que soit le niveau de compression.

Conserver les métadonnées

Si l’image que vous avez chargée possède des métadonnées Exif, XMP ou IPTC, elles sont préservées et vous pouvez les enregistrer ou non lors de l’exportation en PNG.

Enregistrer les valeurs par défaut

Cliquez pour enregistrer les paramètres courants. Ultérieurement, vous pourrez les récupérer grâce au bouton Charger les valeurs par défaut.

[Note] Note

Puisque le format PNG accepte les images indexées, vous avez intérêt à réduire de façon acceptable le nombre de couleurs de vos images avant l’enregistrement si vous désirez avoir un fichier aussi léger que possible pour le Web. Voyez Images indexées.

Les ordinateurs travaillent sur des blocs de 8 bits appelés « octet ». Un octet (8 bits) permet de stocker 256 couleurs. Il ne sert donc à rien de réduire le nombre de couleurs en-dessous de 256: un octet entier sera de toute façon utilisé et la taille du fichier PNG ne sera pas plus réduite. En outre, ce « PNG8 » ne réserve, comme le format GIF, qu’un seul bit pour coder la transparence. Il ne permet que deux niveaux de transparence: transparent ou opaque.

1.2.5. Exporter en TIFF

Figure 6.6. La boîte de dialogue Enregistrer au format TIFF

La boîte de dialogue Enregistrer au format TIFF

Compression

Cette option permet d’enregistrer une miniature avec l’image.

  • None: is fast, and lossless, but the resulting file can be very large.

  • LZW: The image is compressed using the « Lempel-Ziv-Welch » algorithm, a lossless compression technique. This is efficient and fast. More information at [WKPD-LZW].

  • Bits par paquets: Apple a introduit cette méthode rapide lors de la création de MacPaint pour le Macintosh. Une chaîne de données de type « paquets de bits » consiste en un octet d’en-tête suivi par les données. (Source: [WKPD-PACKBITS])

  • Deflate: is a lossless data compression algorithm that uses a combination of the LZ77 algorithm and Huffman coding. It is also used in Zip and Gzip files and PNG images. Source: [WKPD-DEFLATE].

  • JPEG: is a very good compression algorithm but lossy. This is the same compression as used in JPEG images. Since it is lossy, you should not use this when image quality is important. This compression can not be used when your image is in indexed mode.

  • CCITT Group 3 fax and CCITT Group 4 fax are black and white formats developed to transfer images by FAX.

    [Note] Note

    These two compression modes can only be selected, if the image is in indexed mode and reduced to two colors. Use ImageModeIndexed to convert the image to indexed mode. Make sure that « Use black and white (1-bit) palette » is checked.

Enregistrer les calques

Since GIMP-2.10.12, you can save layers when exporting to TIFF. Each layer will be a separate page in the TIFF image.

Crop layers to image bounds

When Save layers is checked, this option, which is enabled by default, will resize all layers to the size of the image. TIFF images can not have negative offsets. This option enables you to import the TIFF again without having to change the position of layers that had a different size as the image in the original.

Enregistrer les valeurs de couleur pour les pixels transparents

When this is enabled the color values are saved even if the pixels are completely transparent.

Commentaire

Dans cette boîte de texte, vous pouvez entrer un commentaire qui sera associé à l’image.

Save Exif data

When this option is enabled existing EXIF metadata will be saved in the exported TIFF image.

Save XMP data

When this option is enabled existing XMP metadata will be saved in the exported TIFF image.

Save IPTC data

When this option is enabled existing IPTC metadata will be saved in the exported TIFF image.

Save thumbnail

When this option is enabled a thumbnail will be saved as the second page in the exported TIFF image. This will also cause certain EXIF tags to be saved even if you have disabled saving EXIF metadata.

Save color profile

When this option is enabled the color profile will be saved in the exported TIFF image.

Save GeoTIFF data

When this option is enabled GeoTIFF metadata that was present in the original image will be saved in the exported TIFF image.

1.2.6. Exporter une image en MNG

Figure 6.7. La boîte de dialogue MNG

La boîte de dialogue MNG

MNG est un acronyme pour for « Multiple-Image Network Graphics ».

Le principal problème est que Konqueror est le seul navigateur Web qui reconnaît le format d’animation MNG. Reportez-vous à http://fr.wikipedia.org/wiki/Multiple-image_Network_Graphics.