5.7. Chemins et fichiers SVG

SVG (Scalable Vector Graphics : graphismes vectoriels de taille variable) est un format de fichier dont la popularité va croissante parmi les graphismes vectoriels. Les éléments graphiques y sont représentés dans un format indépendant de la résolution, à la différence des graphismes tramés (raster) où les éléments graphiques sont représentés en tableaux de pixels. GIMP est avant tout un programme traitant des images pix-map, mais les chemins sont des entités vectorielles.

Heureusement, les graphismes SVG sont représentés de la même façon que les chemins de GIMP (en fait, la gestion des chemins de GIMP a été réécrite avec le format SVG en vue). Cette compatibilité rend possible l’enregistrement des chemins GIMP en fichiers SVG sans perte d’information. Vous pouvez accéder à cette possibilité dans le Dialogue des chemins.

Cela signifie aussi que GIMP peut créer des chemins à partir de fichiers SVG enregistrés avec d’autres programmes, comme Inkscape ou Sodipodi . C’est intéressant car ces programmes manipulent bien mieux les chemins que ne le fait GIMP. Vous pouvez importer un chemin d’un fichier SVG en utilisant le Dialogue des chemins.

Le format SVG gère bien d’autres éléments graphiques que les chemins, entre autres des carrés, des rectangles,des cercles, des ellipses, des polygones réguliers…etc. GIMP ne peut rien faire avec ces entités, mais il peut les charger en tant que chemins.

[Note] Note

La création de chemins n’est pas la seule chose que GIMP sache faire avec les fichiers SVG. Il peut aussi les ouvrir en tant qu’images GIMP, de la façon habituelle.