5.10. La boîte de dialogue Peinture en symétrie

Peinture en symétrie est une nouvelle fonction dans Gimp-2.10, gérée par les outils fondés sur des brosses (Crayon, Brosse, Gomme, Aérographe, Brosses MyPaint, Clonage, Barbouillage, Éclaircir/Assombrir) ainsi que Calligraphie. On y trouve différents types de symétrie, tous configurables.

5.10.1. Accès au dialogue

On accède à cette fonction à partir de la barre de menus de l’image : FenêtresFenêtres ancrablesPeinture en symétrie.

La fenêtre « peinture en symétrie » est une fenêtre ancrable : voyez la section Dialogues, fenêtres et onglets sur l’utilisation des ancrages.

5.10.2. Utilisation de la fenêtre Peinture en symétrie

Figure 15.85. La boîte de dialogue Peinture en symétrie

La boîte de dialogue Peinture en symétrie

Cette boîte de dialogue est très simple. On n’y trouve qu’un seul élément avec une liste déroulante offrant quatre options. Dès que vous cochez un des types de symétrie, les axes de symétrie apparaissent dans l’image sous forme de lignes ponctuées vertes et vous pouvez dès lors commencer à peindre avec la brosse choisie.

Options

Aucun

C’est l’option par défaut. Elle signifie que le mode Peinture en symétrie n’est pas activé.

Miroir

Figure 15.86. La fenêtre « Symétrie en miroir »

La fenêtre Symétrie en miroir

C'set une symétrie donnant un effet en miroir. Vous avez le choix entre Symétrie horizontale, Symétrie verticale et Symétrie centrale. Il est également possible de choisir plusieurs symétries en même temps.

La position par défaut des axes de symétrie est le milieu de la fenêtre d’image. Vous pouvez placer les axes où vous voulez en utilisant Position de l’axe horizontal et Position de l’axe vertical.

Désactiver la transformation de la brosse : quand vous effectuez la transformation du dessin, la brosse elle-même est également transformée. Par exemple, dans une transformation en miroir, non seulement le dessin d’un côté est reproduit de l’autre côté, mais la brosse elle-même l’est aussi. Si pour une raison ou une autre, vous souhaitez que les ligne tracées (ou une autre transformation) soient reproduites mais pas le contour de la brosse, cochez cette option. Toutefois, cela n’est visible qu’avec les brosses asymétriques, et la majorité des brosses par défaut sont symétriques.

Mosaïque

« Mosaïque » est une symétrie translationnelle, qui peur être finie 'avec un maximum de coups de brosse) ou infinie. Dans ce dernier cas, c’est l’outil par fait pour créer des motifs sans raccords en peignant.

Figure 15.87. Le dialogue Symétrie en mosaïque

Le dialogue Symétrie en mosaïque

Ce mode couvre l’image de coups de brosse.

Aucun axe ici. Les options sont :

  • Intervalle X, Intervalle Y : ce sont les intervalles sur les axes X et Y, en pixels, entre les centres des coups de brosse.

  • Décalage : c’est le décalage entre les lignes sur l’axe des X, en pixels.

  • Maximum de coups de brosse sur X, Maximum de coups de brosses sur Y : c’est le nombre maximal de coups de brosse sur les axes X et Y. La valeur par défaut est 0, ce qui signifie aucune limite en fonction de la taille de l’image.

Mandala

Figure 15.88. Le dialogue Symétrie Mandala

Le dialogue Symétrie Mandala

Les coups de brosses sont placés autour du centre des axes de coordonnées.

Les options sont :

  • Abscisse su centre, Ordonnée du centre pour positionner le centre des coordonnées.

  • Nombre de points : c’est le nombre de coups de brosse.

  • Désactiver la transformation de la brosse : voir plus haut.

5.10.3. Exemples

La brosse Poivron est sélectionnées. Le crayon est utilisé.

Exemple pour Miroir

Figure 15.89. Symétrie verticale

Symétrie verticale

Un seul clic

Symétrie verticale

Un coup de brosse


Exemple pour Mosaïque

Figure 15.90. 

Un seul clic. Décalage = 20.

Un coup de brosse


Exemple pour Mandala

Figure 15.91. 

Un seul clic

Un coup de brosse